Publicité
2 novembre 2019 - 06:00

La Ville a été sacrée "Porteuse de Flamb'eau"

La Ville de Sainte-Anne-des-Plaines récompensée pour sa politique sur l'eau

Par Salle des nouvelles

Guy Charbonneau, maire de la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines et le conseiller municipal et administrateur du Conseil des Bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL), Keven Renière, ont assisté en octobre au Gala Flamb’eau. Lors de cet événement, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines a été sacrée Porteuse de Flamb’eau pour les actions réalisées en 2017 et 2018, avec ses voisines Mirabel et Mascouche et l’organisme Éco-Nature.

« Cette distinction vise à reconnaitre les organisations qui réalisent des activités porteuses d’amélioration pour la qualité de l’eau du bassin versant de la rivière des Mille-Îles. À Sainte-Anne-des-Plaines, nous travaillons activement à la protection de l’environnement, c’est l’une de nos valeurs phares, il ne fait donc aucun doute que nous sommes très fiers d’être porteurs de flambeau ! » a précisé Keven Renière.

Le Gala Flamb’Eau est un événement biannuel qui vise à souligner les actions du Plan directeur de l’eau réalisées par les acteurs sur le territoire. Cette année, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines s’est démarquée par ses opérations de dépistage des sources de E. coli dans la rivière Mascouche. La lutte à la contamination microbiologique est un enjeu de santé publique qui préoccupe la Ville.

« De plus, le prix Coup de cœur a été décerné au Club Profit-eau-sol pour l’ensemble de son œuvre. Je suis bien fier de ce groupe qui travaille beaucoup dans les territoires agricoles de la Ville! », déclare le maire, monsieur Guy Charbonneau.

Une politique d’économie d’eau potable prolifique

Dans le cadre de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable, la Ville de Sainte-Anne-des-Plaines s’est dotée d’une politique d’économie d’eau potable comprenant plusieurs mesures, notamment la règlementation sur les compteurs d’eau dans les secteurs industriels, commerciaux et institutionnels et sur l’arrosage des pelouses (mise à jour prévue en 2020) ainsi qu’un programme de rinçage unidirectionnel du réseau d’aqueduc annuel (incluant la manipulation et l’inspection des bornes d’incendie et des vannes).

La Ville a par ailleurs atteint ses objectifs quinquennaux en 2016, soit 3 ans avant la date de fin de sa stratégie. Toutes ces actions témoignent du virage vert que la Ville amorce et dont les actions seront déployées dans sa campagne d’écoresponsabilité qui s’échelonnera jusqu’en octobre 2020.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.