Publicité
24 mars 2020 - 09:45

PANDÉMIE- COVID-19

Le Bloc Québécois des Basses-Laurentides soutient les ponts aériens et accompagnera les citoyens

Par Salle des nouvelles

Le Bloc Québécois offre sa collaboration au gouvernement du Canada et au ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, afin que soient rapatriés sans délai tous les citoyens québécois et canadiens coincés à l’étranger par les mesures de lutte au coronavirus. 

«Je souhaite rassurer les citoyennes et les citoyens de Rivière-des-Mille-Îles, de Thérèse-De Blainville et de Mirabel qui ont des proches qui sont concernés. Nous faisons tout en notre pouvoir pour faire le lien avec les responsables du gouvernement afin d'accompagner les Québécois coincés à l’étranger dans leurs démarches de retour », de souligner Luc Desilets, député de Rivière-des-Mille-Îles.

On se doit de se montrer exigeant à l’endroit d’Ottawa : «Nos bureaux de circonscription reçoivent de très nombreux messages faisant état de fermetures complètes des missions canadiennes dans plusieurs pays et territoires. Il est crucial que le ministre Champagne s’assure du maintien ou de la remise en fonction de ces services partout à travers le monde. Maintenant serait le pire moment pour baisser les bras!», d’ajouter Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville.

Chaque bureau de circonscription dresse quotidiennement une liste des citoyens aux prises avec des difficultés pour rentrer au Québec, en fait part à Affaires mondiales Canada et au ministre Champagne en plus, bien sûr, de faire des suivis dans le traitement des dossiers. 

Le Bloc Québécois offre sa collaboration au gouvernement dans la mise en place d’un ensemble de ponts aériens : «Un très grand nombre de personnes veulent rentrer à la maison. Leur insécurité augmente chaque jour. Il faut que le gouvernement prenne les grands moyens pour régler cette situation sans précédent. L’important, c'est que ce service aérien d’urgence soit mis en place dans les plus brefs délais», d’ajouter Luc Desilets et Louise Chabot.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.