Publicité

19 avril 2020 - 16:31 | Mis à jour : 16:36

COVID-19

Taxes municipales à Lorraine : un congé d’intérêts pour les Lorrains jusqu'au 30 juin

Par Salle des nouvelles

Pour soulager le fardeau financier des citoyens, la Ville abolit les intérêts et les pénalités de retard des comptes de taxes municipales du 1er avril au 30 juin. Ainsi, l’échéance du 2e versement des taxes municipales prévue le 13 mai est maintenue, mais les citoyens qui ont présentement des difficultés auront jusqu’au 30 juin pour effectuer ce versement sans encourir d’intérêts ou de pénalité de retard.

« Nous savons que certains citoyens vivent actuellement une situation difficile, donc il était primordial pour nous d’offrir un peu de répit à notre population. Lorraine est une petite communauté, alors on se serre les coudes! Je tiens à répéter aux Lorraines et aux Lorrains qu’ils peuvent compter sur nous, nous allons continuer de les soutenir », s’engage le maire de Lorraine, Jean Comtois.

Les résidents qui souhaitent prendre une entente pour faire arrêter un chèque postdaté déjà transmis à la Ville peuvent communiquer avec le Service des finances au 450 621-8550, poste 0, ou à [email protected]

La Ville encourage toutefois celles et ceux qui ne vivent pas d’impacts financiers liés à la COVID-19 à effectuer leur 2e versement comme le prévoit le calendrier, soit le 13 mai.

La population est invitée à visiter le www.ville.lorraine.qc.ca pour plus de détails, et à s’inscrire à l’infolettre municipale pour rester au fait des actualités de leur ville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.