Publicité

19 mai 2020 - 14:06

COVID-19

Le gouvernement du Québec songe à rendre hommage aux travailleurs de la santé décédés

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis le début de la crise qui nous touche actuellement, on compte les décès par milliers au Québec. Parmi ceux qui ont rendu les armes devant la COVID-19 on retrouve des travailleurs du réseau de la santé. Le gouvernement du Québec songerait à rendre hommage à ces « anges gardiens » partis trop tôt. 

C’est ce qu’a affirmé le premier ministre du Québec, François Legault lors de son point de presse quotidien du mardi 19 mai. « J’ai demandé à notre équipe de trouver une façon de rendre hommage aux travailleurs de la santé qui ont perdu leur combat contre cette maladie. Que ce soit des préposés aux bénéficiaires, des médecins ou autre travailleur du réseau, on regarde ce que l’on peut faire pour honorer leurs mémoires », a lancé François Legault en toute fin de point de presse en rappelant avoir mis les drapeaux de l’Assemblée nationale en berne pour eux la semaine dernière. 

Baisse des décès quotidiens 

Au cours des dernières 24 heures, on rapporte 51 nouveaux décès causés par la COVID-19 pour un total de 3647 à l’échelle de la province. Jusqu’à présent, le Québec compte 44 197 cas positifs sur son territoire, dont 12 500 qui sont considérés comme guéris. 

Plus de 1500 personnes, soit 1784 précisément, sont hospitalisées actuellement et 180 reposent aux soins intensifs. " La situation est stable si on analyse le nombre de décès qui est en baisse et le nombre de gens hospitalisés. Cependant, le virus est toujours là, il est donc essentiel de respecter les consignes de santé publique à la maison et lors de nos déplacements", a-t-il rappelé. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.