Publicité

15 octobre 2020 - 06:00

Portraits de neuf citoyens résidents

À la MRC des Laurentides, une Semaine québécoise des rencontres interculturelles en capsules

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de la 18e Semaine québécoise des rencontres interculturelles, la MRC des Laurentides soulignera l’apport de la diversité culturelle au développement de son territoire et la richesse des gens qui composent sa communauté, en présentant à la population les portraits de neuf citoyens résidents de différentes origines.

Chaque jour de la semaine du 19 au 25 octobre, il sera possible de découvrir le portrait de personnes issues de l’immigration qui dévoileront leur contribution à la richesse ethnoculturelle du territoire de la MRC des Laurentides. Ces capsules vidéos feront connaitre ces citoyens qui ont généreusement accepté de témoigner de leur affection et de leur appartenance pour la région.

La MRC des Laurentides souhaite, par ce rassemblement virtuel, souligner l’apport et la richesse de gens installés sur son territoire.

« Par le biais de ces capsules, nous désirons faire connaitre à tous l’attribut inclusif de notre communauté. Une façon de célébrer à distance la diversité des gens qui composent notre collectivité », affirme Marc L’heureux.

Les participants

Les participants à ces capsules vidéos sont originaires de pays tels l’Argentine, l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, le Maroc, le Pérou, le Sénégal, la Suisse et le Zimbabwe. Ils ont choisi la MRC des Laurentides comme terre d’accueil au sein de laquelle ils sont impliqués et enracinés.

Les vidéos peuvent être visionnées chaque jour de la semaine du 19 au 25 octobre, sur la page Facebook en cliquant sur le lien suivant : https://www.facebook.com/mrcdeslaurentides

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.