Publicité

8 février 2021 - 08:50 | Mis à jour : 08:54

Politique fédérale

Jean-Denis Garon candidat à l’investiture du Bloc Québécois dans Mirabel

Par Salle des nouvelles

Appuyé par Simon Marcil, député sortant de Mirabel, l’économiste Jean-Denis Garon annonce qu’il briguera l’investiture du Bloc Québécois dans la circonscription de Mirabel.

« D’entrée de jeu, vous dire que je suis honoré de recevoir l’appui de Simon Marcil dans cette course à l’investiture qui commence aujourd’hui. Maintenant, je vais travailler fort à ce que les membres veuillent aussi m’accorder leur confiance. J’ai une connaissance profonde de l’économie de la région et de la circonscription de Mirabel, m’étant beaucoup intéressé aux questions environnementales, au développement régional et à l’occupation du territoire. Je crois qu’il faut en faire plus pour nos précieux agriculteurs, notre formidable grappe aéronautique et pour le Québec dans son entier. Alors que la pandémie continue de nous faire la vie dure, les échecs du gouvernement fédéral en termes d’approvisionnement en vaccins, impardonnables, mettent nos gens en danger et retardent notre relance économique. Ce n’est pas sérieux. Notre monde mérite mieux et c’est ce que je compte leur offrir à titre de candidat du Bloc dans Mirabel! », a déclaré Jean-Denis Garon.

Originaire du Saguenay Lac-Saint-Jean, M. Garon a grandi dans le Nord-du-Québec, en milieu forestier et en milieu agricole, où il acquiert une bonne connaissance des enjeux liés au développement régional et à l’agriculture. Jean-Denis Garon est actuellement professeur d’économie à l’École des Sciences de la Gestion de l’UQAM, où il dirige le programme de baccalauréat en gestion publique.

Spécialiste des finances publiques et des questions liées au fédéralisme, il est titulaire d’un doctorat en économie de l’université Queen’s. Il a enseigné tant au baccalauréat qu’à la maîtrise et au doctorat. Il est, depuis plusieurs années, chroniqueur économique au Journal de Montréal et a été chroniqueur à QUB radio, CKOI, et dans plusieurs autres médias.

Il est aussi vice-président au transfert des connaissances chez CIRANO, un centre de recherche comptant plus de 230 chercheurs. Il a coécrit un livre sur la gestion économique des libéraux de Jean Chrétien et Paul Martin avec Alain Therrien, actuel député de La Prairie. Enfin, plus localement, en 2019 et 2020, Jean-Denis Garon a participé à produire une étude majeure sur les facteurs d’attractivité de la région des Laurentides.

De son côté, le député sortant, Simon Marcil a affirmé appuyer M. Garon. « Comme vous le savez, j’ai décidé de ne pas me représenter à titre de député Mirabel. Après quelques discussions avec lui, je suis fortement convaincu qu’il serait un candidat exceptionnel pour représenter les gens de chez nous à Ottawa. Il est brillait et connait bien les enjeux touchant la circonscription. Bonne course, Jean-Denis! », a fait valoir le député sortant de Mirabel.

S’adressant aux membres du Bloc Québécois de Mirabel, Jean-Denis Garon a conclu : « Au cours des prochaines semaines, je serai sur le terrain pour entendre vos priorités. J’ai bien hâte de vous rencontrer et de vous faire part de ma vision des choses pour Mirabel. À très bientôt! »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.