Publicité

4 mars 2021 - 10:00

Un premier mandat au prochain scrutin fédéral

Jean-Denis Garon candidat dans Mirabel pour le Bloc Québécois

Par Catherine Deveault

Jean-Denis Garon, économiste de formation annonce qu’il briguera un premier mandat au prochain scrutin fédéral. Le Bloc Québécois a officialisé sa candidature lors d’un événement réunissant virtuellement Yves-François Blanchet, chef du Bloc Québécois, Nicolas Marceau, ex-ministre des Finances de l’Assemblée nationale du Québec, des députés bloquistes et plusieurs militants. 

« C’est avec la plus grande fierté - mais aussi avec la plus grande humilité - que je porterai  les couleurs du Bloc Québécois afin de servir les citoyens de Mirabel. Avant tout, je veux  remercier les membres de m’avoir accordé leur confiance. Je prends toute la mesure de cette responsabilité. Maintenant, poursuivons le travail! Dans les prochains mois, vous me verrez à la rencontre des citoyens de la circonscription. J’arpenterai le terrain de long en large et j’occuperai toutes les tribunes pour parler des préoccupations des gens d’ici, des bienfaits économiques de l’indépendance, des besoins de notre industrie agricole et de notre secteur  aérospatial! », a déclaré Jean-Denis Garon. 

Une carrière diversifiée

Jean-Denis Garon est actuellement professeur d’économie à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, où il dirige le programme de baccalauréat en gestion publique. Spécialiste des finances publiques et des questions liées au fédéralisme, il est titulaire d’un doctorat en économie de l’Université Queen’s. Ancien vice-président au transfert des connaissances chez CIRANO, un centre de recherche, il a aussi coécrit avec Alain Therrien, actuel député de La Prairie, un livre sur la gestion économique des libéraux de Jean Chrétien et Paul Martin. Localement, en 2019 et 2020, Jean-Denis Garon a participé à produire une étude majeure sur les facteurs d’attractivité de la région des Laurentides. 

« Il est extrêmement réjouissant, tant pour le Bloc Québécois que pour les gens de la  circonscription Mirabel, qu’un représentant de l’envergure et de la qualité de Jean-Denis Garon, choisisse de se dévouer à notre avancement et à la défense de nos dossiers. Et ça l’est encore plus lorsque cet expert en finances et en économie, qui maîtrise à fond les enjeux régionaux et nationaux, se manifeste au moment crucial où l’on doit mettre en place les leviers de la relance qui assurera le développement de la région de Mirabel et de l’ensemble du Québec »,  a souligné Yves-François Blanchet. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.