Publicité

7 mars 2021 - 07:00

Journée internationale des droits des femmes

Le député Luc Desilets « à l’écoute des femmes engagées »

Par Catherine Deveault

Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes du 8 mars, le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets orientera ses rencontres des deux prochaines semaines vers les organisations travaillant auprès des femmes et ayant un impact sur les enjeux sociaux actuels. 

« Je trouve important d’aller à la rencontre autant des directions, des intervenantes que des usagers de ces services. Certaines problématiques sont vécues différemment lorsqu’on creuse la perspective des femmes et de la famille. Je suis là pour les entendre et apporter mon soutien à leurs actions qui sont bien souvent des moteurs de changements », a déclaré le député Luc Desilets. 

« Ces rencontres, en plus de mettre de l’avant les enjeux qu’elles vivent plus spécifiquement, sont une manière de reconnaître et célébrer l’apport de toutes ces actrices de changements et de joindre ma voix à la leur. Ces démarches sont inscrites dans le cadre du 8 mars, car c’est aussi une façon de mettre en lumière ces femmes qui agissent souvent dans l’ombre, mais dont le travail est autant bénéfique que nécessaire pour notre communauté », a conclu M. Desilets. 

Les organismes qui seront rencontrés sont : 

• Carrefour Péri-Naissance et Famille ; 

• Centre Marie Eve ; 

• Centre Rayons de femmes Thérèse-De Blainville ; 

• CISSS des Laurentides ; 

• La Mouvance, centre de femmes. 

« Les femmes sont fréquemment impliquées dans la communauté et leurs expériences apportent une vision plus humaine des enjeux sociaux. Leur travail dans les différentes sphères sociales et économiques de la région doit être valorisé, car bien souvent ce sont les femmes qui maintiennent le filet social. De plus, c’est par leur participation active que des solutions innovantes peuvent émerger.»

La Journée internationale des droits des femmes a lieu tous les ans le 8 mars. Ce jour permet la reconnaissance des femmes et leurs réalisations et ouvre un dialogue sur les luttes féministes passées et futures. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.