Publicité

27 avril 2021 - 09:47 | Mis à jour : 09:55

Politique fédérale

Luc Desilets sollicitera un second mandat dans Rivière-des-Mille-Îles

Par Salle des nouvelles

Le député de Rivière-des-Mille-Îles, Luc Desilets annonce son intention de briguer les prochains suffrages dans la circonscription pour le Bloc Québécois lorsque l’élection fédérale sera éventuellement déclenchée.

Les possibilités d’une prochaine élection en 2021 sont de plus en plus probantes et dans cette optique, le député souhaite continuer le travail qu’il a effectué en circonscription et à Ottawa depuis un an et demi.

« Je suis entouré d’une équipe compétente et je suis très fier du travail accompli en circonscription et à Ottawa. Nous sommes présents, ce qui nous donne une bonne lecture des besoins et nous avons réussi à tisser des liens précieux avec les citoyens, les partenaires, les entreprises et les organismes dans Rivière-des-Mille-Îles », affirme le député.

Le représentant à la Chambre des communes estime que depuis le début de son mandat, il a misé sur une présence en continu malgré la pandémie auprès des citoyens et des partenaires. Selon Luc Desilets, une valorisation du travail en Chambre a été faite par ses nombreuses interventions, de même que la mise en avant des dossiers porteurs du Bloc Québécois. « Malgré la lourdeur administrative que l’on peut percevoir au gouvernement, le travail de mes collègues et du Bloc Québécois est exceptionnel dans la deuxième opposition officielle. Je suis ébloui par les motions importantes qu’on a réussi à faire adopter et qui ont eu des impacts concrets dans la vie des gens », souligne Luc Desilets.

Il ajoute : « N’arrêtons pas en si bon chemin. Je suis fier de notre rôle de rassembleur dans la communauté et d’avoir offert un accompagnement réel dans Rivière-des-Mille-Îles. Nous avons donné davantage en appui publicitaire que nos prédécesseurs auxquels s’ajoute un soutien financier personnel. Nous avons également augmenté significativement les subventions offertes dans la circonscription » conclut, Luc Desilets.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.