Publicité

13 mai 2021 - 15:00

Les impacts de la Covid-19

Un surplus dans les états financiers de Rosemère pour 2020

Par Catherine Deveault

Lors de l’assemblée publique du 10 mai, la Ville de Rosemère a déposé ses états financiers pour l’exercice se terminant le 31 décembre 2020 ainsi que le rapport des auditeurs indépendants, conformément à la Loi sur les cités et villes.

Les états financiers affichent un surplus non consolidé de 3 445 800 $, représentant 10,7 % du budget de fonctionnement. Cet excédent budgétaire est notamment imputable, d'après le maire, à une gestion prudente et rigoureuse des finances publiques en plus d’éléments non récurrents et variables, dont la Covid-19.

« Notre équipe se fait un point d’honneur de gérer rigoureusement les finances de la Ville, tout comme les Rosemèroises et les Rosemèrois le font pour leur budget familial. La pandémie nous a amenés à redoubler de prudence. En effet, beaucoup d’incertitude régnait et il était difficile de prévoir la réaction des différents marchés. Nous avons donc été extrêmement conservateurs et avons décidé de réduire les dépenses afin d’anticiper les coups durs. Ces efforts ont porté fruit et nous permettent de conclure l’année financière sur une note positive; notre niveau d’endettement est enviable, notre taux de taxation est nettement moins élevé que la moyenne alors que nos maisons valent beaucoup plus ! C’est un portrait dont nous sommes très fiers », a déclaré Eric Westram, maire de Rosemère.

Impacts de la Covid-19

Afin de pallier aux effets de la pandémie sur les années 2020 et 2021, le gouvernement du Québec a versé à la Ville une aide financière de 1 447 500 $. En 2020, l’impact de la pandémie sur les résultats se traduit, d’abord, par une perte de revenus de 377 900 $ relative aux activités de loisirs et aux revenus de la cour municipale principalement.

Ensuite, afin de se conformer aux mesures sanitaires en vigueur, la Ville a encouru des dépenses supplémentaires, principalement en matière de protection et de sécurité, contrebalancées par les économies de coûts en raison de l’annulation de plusieurs activités, évènements et projets, résultant ainsi une économie nette de dépenses de 145 400 $. Au final, l’impact direct de la Covid-19 sur le surplus de l’année est de 1 215 000 $. 

Une partie de cette aide financière (531 200 $) a été utilisée en 2021 pour permettre un gel de taxes et offrir aux citoyens et aux commerçants un moment de répit en cette période difficile. De plus, du 13 mars au 30 septembre 2020, la Ville a annulé les intérêts sur les comptes de taxes impayés pour les citoyens et commerçants. Cette mesure a été renouvelée au moment de la deuxième vague. Ainsi, les paiements de mars et mai 2021 peuvent être remis à juillet, sans impact financier.   

Il reste donc un solde de 683 800 $ pour remédier aux effets de la pandémie en 2021 et limiter la hausse de taxes en 2022, si possible.

Autres revenus et dépenses de fonctionnement

La vigueur du marché immobilier a aussi permis d’accumuler des revenus supplémentaires, tels que les droits de mutation qui ont été supérieurs aux prévisions budgétaires de 736 800 $. C’est la hausse de valeur des propriétés vendues qui explique cet écart avec un marché hors du commun. À titre informatif, la valeur des propriétés vendues au cours du dernier trimestre de 2020 était de 23 % supérieure à la valeur moyenne des propriétés vendues en 2019.

Des subventions supplémentaires pour un montant de 215 000 $ ont aussi été perçues.

Sur le plan des dépenses, la Ville de Rosemère a enregistré des économies notamment pour les quotes-parts et ententes intermunicipales de 591 100 $. La plus grosse part de cette économie provient de la quote-part pour le transport collectif puisque le transfert aux villes des déficits de fonctionnement pour les années 2019 et 2020 a été annulé.

Des économies ont été réalisées sur la charge salariale étant donné des postes vacants et un coût inférieur des avantages sociaux à ce qui avait été anticipé pour 228 600 $. La baisse des taux d’intérêt a aussi permis d’économiser 179 100 $. La dotation des ressources financières est effectuée de façon très rigoureuse et les autres économies nettes représentent moins de 1 % du budget de fonctionnement, soit 280 200 $. 

Affectation du surplus

Le conseil municipal a décidé que le surplus de l’exercice 2020 serait affecté dans les différents fonds et réserves de la Ville afin de mieux planifier les dépenses de fonctionnement et du service de la dette dans les prochaines années. 

Investissements dans le cadre de vie de la communauté

La Ville de Rosemère accorde une grande importance à améliorer le cadre de vie des citoyens. Ainsi, elle a investi près de 1,3 M$ dans les parcs et terrains de jeux, dont le parc Hardy, le chalet du parc Charbonneau, la passerelle du marais Tylee et la réfection de la piste cyclable au nord de la 640. Notons également des investissements de 1 418 000 $ dans la réhabilitation des infrastructures (égouts et aqueducs) et 1 320 000 $ pour les rues et trottoirs. 

Au total, l’année 2020 a donc permis d’investir 5 283 500 $ afin de bonifier le cadre de vie des Rosemèroises et des Rosemèrois et d’assurer une prospérité et un développement économique et social durable pour la communauté.

Un endettement collectif stable

Au 31 décembre 2020, la dette attribuable à l’ensemble des citoyens se situait à 27,5 M$ ; un montant relativement stable et toujours inférieur au ratio d’endettement des villes avoisinantes. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.