Publicité

27 mai 2021 - 12:59

Mêlée de presse

Québec est confiant quant aux négociations du secteur public

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Le premier ministre du Québec, François Legault, s’est dit confiant quant aux négociations du secteur public lors d’une mêlée de presse tenue ce matin.

Ce dernier a d’abord annoncé qu’une entente sur les conditions de travail et sur le salarial a été négociée avec tous les enseignants du Québec, tant ceux associés à la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) que ceux de la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ). 

Du côté des infirmières, le premier ministre a précisé qu’une entente avait été conclue avec la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) à propos des conditions de travail. Cependant, celles-ci menacent de faire une grève et ont diffusé une publicité s’adressant directement à l’homme politique en disant qu’elles sont fatiguées.

« On a fait des concessions très importantes pour ajouter plus de postes et améliorer les conditions de travail, la FIQ a même accepté ces conditions », de dire François Legault. « Ce qu’elles veulent, c'est une augmentation de salaire. » Suite à ces mots, il n’a rien laissé savoir quant à une possible proposition à ce sujet. 

« Je suis confiant pour avoir une entente négociée avec tous les employés de l’État », a-t-il tout de même ajouté. 

Enfin, le premier ministre a également annoncé qu'une entente avait été négociée dans le secteur de la construction. « C’est une bonne nouvelle pour les Québécois, pour les travailleurs et pour les employeurs du domaine. »

Les sondages
Questionné sur l’utilisation des sondages pour gouverner la province, le premier ministre du Québec a clarifié le sujet.

« 92 % des sondages que nous avons fait sont sur la COVID-19. C’est très important de connaître la réponse des Québécois aux mesures sanitaires afin de pouvoir s’adapter. »

Ventilation dans les écoles
Suite aux controverses par rapport à la qualité de l’air et à la ventilation dans les salles de classe due à un manque de réponses claires du ministre de l'Éducation du Québec, Jean-François Roberge, c’est François Legault qui a répondu aux questions des journalistes.

« On nous avait informés que 90 % des classes étaient conformes. Pour les 10 % restants, nous les avons ajustés et nous avons consulté la santé publique. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.