Publicité

21 septembre 2021 - 14:45 | Mis à jour : 22 septembre 2021 - 14:24

Élections fédérales 2021

Transferts fédéraux en santé: c'est en haut de la pile, dit François Legault

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Toutes les réactions 1

Parce qu'il y a urgence d'agir en raison de la fragilité du réseau, le premier ministre du Québec, François Legault, exige que le nouveau gouvernement de Justin Trudeau procède en priorité au transfert des fonds fédéraux en santé vers les provinces

« C'est en haut de la pile » a-t-il imagé en point de presse aujourd'hui à l'Assemblée nationale du Québec, pour commenter les résultats de l'élection fédérale qui n'ont généré, pour ainsi dire, qu'un statut quo dans l'ensemble du pays, avec le maintien des Libéraux dans une situation minoritaire.

M. Legault dit qu'il s'est déjà entendu sur la question avec tous ses homologues des autres provinces et que le premier ministre canadien doit convoquer une rencontre nationale « avant Noël. » Le premier ministre réclame qu'Ottawa « fasse sa part » alors qu'il récolte 40% des impôts pour n'en transférer que 22 % vers les provinces.Il s'attend aussi à ce que tous les partis fédéraux en fassent leur dossier prioritaire.

Sur le scrutin en tant que tel, il estime que cette campagne électorale prouve encore une fois que « le Québec est incontournable pour les partis qui veulent former un gouvernement majoritaire. »

Il ne regrette aucunement les appels qu'il a lancés durant la campagne sur le respect de « l'autonomie » du Québec qui l'ont amenés à conclure que le Parti conservateur d'Érin O'Toole offrait le meilleur programme sur la question.  « Je constate aujourd'hui que la majorité des Québécois ont voté bleu. »

S'il croit être capable de travailler « ensemble » avec le premier ministre Trudeau, malgré les différents entre eux (« Je suis nationaliste, M. Trudeau est multiculturaliste », a-t-il fait remarquer), François Legault est tout-à-fait prêt à se battre si Justin Trudeau poste des gestes envers les intérêts du Québec. « C'est ma première responsabilité comme premier ministre. »

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Lors du début de l'assurance-maladie, le Canada s'engageât à payer 50% des dépenses en santé de même que les provinces. Le Canada n'a pas respecté son engagement. Il devrait corriger la situation. Ce que j'aime du premier ministre Legault, c'est qu'il travaille bec et ongle pour la santé des québécois et pour ce faire, il a besoin de notre argent du fédéral. On verra si le Canada respecte ses engagements contractuels.

    Guy Brulotte - 2021-09-22 10:52