X
Rechercher
Publicité

« Pour une communauté résiliente et unie »

Les prévisions budgétaires 2022 pour la Ville de Rosemère

durée 17h00
26 décembre 2021
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Catherine Deveault

Le maire Eric Westram et la conseillère Melissa Monk ont présenté les  prévisions budgétaires 2022 qui ont été adoptées par le conseil municipal lors de la séance extraordinaire du 20 décembre 2021. Sous le thème Pour une communauté résiliente et unie, le budget 2022 est guidé par le souci de maintenir une qualité de vie unique et la position enviable des Rosemèroises et des Rosemèrois sur le plan fiscal. 

« Tout en conservant notre position enviable sur le plan fiscal, le budget 2022 prévoit des investissements importants dans la qualité de vie de nos concitoyennes et concitoyens. Ainsi, nous investirons dans nos infrastructures de rues, nos réseaux d’aqueduc et pluvial, mais également dans  des projets afin de préserver notre environnement, comme le réaménagement des berges du parc Charbonneau ou encore dans un plan de lutte et d’adaptation aux changements climatiques. La préservation de l’environnement et la saine gestion des deniers publics font partie de notre ADN. En mobilisant les forces de la communauté, nous réussirons à jeter les bases d’une communauté  résiliente et unie », a déclaré le maire. 

Les faits saillants  

- Budget d’opération de 34 322 100 $.

- Augmentation de 94 $ du compte de taxes pour la maison moyenne évaluée à 464 700 $ (en deçà de l’IPC).

- Augmentation de la taxe générale et de la tarification équivalente à 2,25 % pour le  compte de taxes résidentiel moyen.

- Contribution au Fonds d’infrastructures de 0,0105 $ par 100 $ d’évaluation pour le secteur résidentiel. Pour la maison moyenne, il s’agit d’une augmentation de 29 $, soit 1 % du compte de taxes. Rappelons qu’en 2019, les citoyens se sont prononcés par sondage en faveur d’une taxe spéciale allant jusqu’à 1,5 %. 

- Utilisation du solde de l’aide financière reçue du gouvernement du Québec pour la Covid-19.

Investir pour les Rosemèroises et les Rosemèrois  

Le plan triennal d’immobilisations (PTI) 2022 permettrait d’investir quelque 21,7 millions de dollars en  2022 dans le bien-être de la communauté. De ces 21,7 M$, 8,1 M$ seraient investis dans de nouvelles infrastructures, alors que 13,6 M$ seraient injectés dans la consolidation et le maintien d’infrastructures existantes. 

Principaux projets 2022  

- Amélioration du réseau d’aqueduc 

- Amélioration des usines d’eau potable et usée 

- Amélioration du réseau pluvial 

- Réaménagement des berges au parc Charbonneau 

- Acquisition de milieux à fort potentiel écologique 

- Accessibilité et utilisation de la forêt du Grand Coteau 

- Plan directeur de la foresterie urbaine 

- Plan de lutte et d’adaptation aux changements climatiques 

- Poursuite du programme d’action contre l’agrile du frêne 

Les détails du budget 2022 sont disponibles sur le site Web de la ville au www.ville.rosemere.qc.ca 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

20 mai 2022

Près de 1,8 M$ pour la forêt et ses produits dans la MRC de Matawinie

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et députée de Bertrand, Mme  Nadine Girault, sont fières d’annoncer la concrétisation d’une entente de 1 796 355 $ avec la MRC de Matawinie pour créer une économie circulaire autour des produits de la forêt ...

19 mai 2022

L’économie québécoise perd de dizaines millions de dollars de retombées économiques chaque semaine

Reconnaissant que la grève illimitée des ingénieurs de l’État engendre des impacts financiers majeurs sur l’industrie de l’entretien des routes, Bitume Québec constate que ce conflit de travail entraîne une quasi-paralysie des activités reliées à la réhabilitation, au pavage et à l’entretien du réseau routier sous la responsabilité du MTQ. « Les ...