Publicité

30 décembre 2021 - 11:00

Nouvelles mesures

COVID-19 : François Legault tient une conférence de presse à 17h

Par La Presse Canadienne

Le premier ministre François Legault a convoqué les médias d’information à une conférence de presse qui n’avait pas été annoncée auparavant. 

On peut s’attendre à ce que cette conférence de presse annoncée jeudi matin fasse état de décisions du gouvernement et de la Santé publique à la lumière d’une hausse quotidienne de cas de contamination à la COVID−19 au Québec et possiblement sur les délais dans les centres de dépistage et pour l’obtention de tests rapides de détection du coronavirus.  

La conférence de presse du premier ministre Legault débutera à 17h00. Il sera accompagné du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.   

Entre−temps, la plateforme informatique qui permet aux Québécois de prendre un rendez−vous afin de pouvoir subir un test de dépistage de la COVID−19 ne fonctionne toujours pas jeudi matin.   

Tout comme la veille, l’accès à la plateforme affiche un message mentionnant qu’elle est en période de maintenance et qu’elle sera disponible sous peu, sans donner de précision. Les gens sont invités à réessayer leur inscription plus tard.   

L’impossibilité de prendre un rendez−vous contribue à la hausse de fréquentation des centres de dépistage sans rendez−vous. Par exemple, quelques heures avant l’aube jeudi, de nombreuses personnes faisaient la queue à la clinique de dépistage de Chauveau située sur la rue du même nom sur le territoire du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CISSS) de l’Est−de−l’Île−de−Montréal.   

Mercredi , les problèmes informatiques de la plateforme de dépistage se sont manifestés lorsque des centaines de rendez−vous ont été inscrits pour une période de quelques minutes à un même centre de dépistage. Le personnel en place n’a pu répondre à une telle affluence et par conséquent, plusieurs personnes inscrites ont dû rebrousser chemin sans avoir subi de test.   

De longues files d’attente ont alors été observées devant de nombreux centres de dépistage du Québec.   

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.