Publicité

13 janvier 2022 - 17:15

Annonce du gouvernement du Québec

Levée du couvre-feu et réouverture de toutes les écoles lundi

Léa Arnaud

Par Léa Arnaud, Journaliste

Chose promise, chose due! Le couvre-feu sera levé dès lundi 17 janvier et les écoles primaires et secondaires, cégeps et universités ouvriront à nouveau leurs portes à pareille date. 

C’est ce qui a été annoncé officiellement aujourd’hui lors d’une conférence de presse tenue par le premier ministre du Québec, François Legault.

Il estime que c’est une très bonne nouvelle, car l’enseignement à distance apporte des problèmes de toutes sortes notamment pour la santé mentale, du décrochage, etc. « Aussi, Omicron a peu d'impact chez les jeunes, surtout pour ceux qui sont vaccinés. »

Les élèves devront tout de même porter le masque en classe et des tests rapides seront distribués aux écoles et aux parents. 

Il a ajouté que ce dimanche 16 janvier serait bien le dernier où les commerces devraient être fermés. Rappelons que cette mesure visait à aider les propriétaires face au manque de main-d'œuvre. 

Cependant, le gouvernement met en place le passeport vaccinal dans les grandes surfaces de 1 500 m2 et plus, à partir du 24 janvier. Cela excluant les marchés d’alimentation et les pharmacies qui sont des services essentiels. Par exemple, Costco ou Walmart devront demander un passeport vaccinal, mais pas les plus petits commerces, même dans un centre d’achat.

Ces annonces ont été faites aujourd’hui en sachant que la prochaine fin de semaine devrait être la pire en ce qui concerne les hospitalisations. Les chiffres atteindront un pic, comme prévu dans l’ordre des choses. Par la suite, les cas et les hospitalisations devraient redescendre. « On voit la lumière au bout du tunnel. »

Contribution santé
Un projet de loi sera déposé concernant la contribution santé pour les non-vaccinés, lors de la rentrée de l’Assemblée nationale pour faire un vote et permettre à chacun de donner son avis et ses idées à ce propos.

« Le but c’est pas de faire mal aux personnes qui sont mal prises, comme les personnes en situation d’itinérance ou avec des problèmes de santé … Ce qu’on vise c’est de dire aux personnes qui choisissent de ne pas se faire vacciner qu’il y a un prix à payer. Il faut protéger notre santé, nos hôpitaux et protéger ces personnes-là.»

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.