X
Rechercher
Publicité

COVID-19: Québec annonce des allégement sanitaires

« Faut y aller mollo » — François Legault

durée 15h23
25 janvier 2022
Sylvio Morin
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Le premier ministre du Québec, François Legault, vient d'annoncer quelques assouplissements aux mesures sanitaires de la COVID-19, en rappelant que pour le moment, c'est tout ce que le gouvernement pouvait se permettre.

« On est sorti du tunnel. Mais le train de la santé est "magané". Les hospitalisations, ça baisse mais ça baisse pas vite... [Pour la levée des mesures] faut y aller graduellement, faut y aller prudemment, faut y aller tranquillement, bref, comme on dit en Québécois, faut y aller mollo », a lancé aujourd'hui le premier ministre lors de son point de presse, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, ainsi que du directeur de la Santé publique par intérim, Luc Boileau.

Les assouplissements annoncés se feront en deux temps.

Lundi prochain, 31 janvier, les restaurants pourront rouvrir leur salle à manger à 50 % de la capacité d'accueil. Quatre personnes pourront s'asseoir à une même table ou encore, deux bulles familiales. Bien sûr, le passeport vaccinal sera exigé.

Ce même jour, les rassemblements privés à la maison pourront se faire également à quatre personnes ou les membres de deux bulles.

Pour les établissements de personnes aînés, les résidents pourront recevoir deux visiteurs, avec une personne à la fois, dans le cas des CHSLD et quatre, avec deux personnes à la fois, pour ce qui est des RPA.

Les sports parascolaires, ainsi que les sports civils, pour les moins de 18 ans, reprendront aussi lundi prochain, avec un maximum de 25 personnes. Les compétitions ne sont toutefois pas autorisées.

Une semaine plus tard, soit le 7 février, les salles de spectacles seront à nouveau accessibles à 50 % de capacité avec un maximum de 500 personnes et le passeport vaccinal obligatoire.

Les lieux de culte aussi seront rouverts selon le même barème de 50%, cette fois-ci avec un maximum de 250 personnes et le passeport vaccinal. Les funérailles et les salons funéraires auront un maximum de 50 personnes, sans obligation toutefois du passeport vaccinal.

Sur la question de la prévisibilité des mesures, réclamée notamment par la cheffe de l'opposition libérale, Dominique Anglade, François Legault a répondu qu'il aimerait bien, lui aussi être capable de présager de la situation. « Mais, il faut être réaliste. Il y a beaucoup d'incertitude. Faut être humble. Il faut accepter de s'ajuster et être responsable », a-t-il dit tout en rappelant que le moeilleur moyen de s'en sortir passait par la vaccination.

Il a aussi lancé un appel aux jeunes de choisir du travailler dans le domaine de la santé car les besoins sont criants dans le secteur.

Quand à la « refondation » du réseau, M. Legault a fait remarquer que, même si des initiatives ont été prises en la matière, « ça arrivera pas du jour au lendemain. »

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


20 mai 2022

Feu vert à l’entente entre Hydro-Québec et Énergir

La Régie de l’énergie donne le feu vert au partenariat entre Hydro−Québec et le distributeur de gaz naturel Énergir, une entente qui avait été critiquée par des groupes de consommateurs et environnementalistes. L’entente, annoncée en juillet dernier, vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en convertissant à la biénergie des ...

20 mai 2022

Près de 1,8 M$ pour la forêt et ses produits dans la MRC de Matawinie

La ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Mme Andrée Laforest, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie et députée de Bertrand, Mme  Nadine Girault, sont fières d’annoncer la concrétisation d’une entente de 1 796 355 $ avec la MRC de Matawinie pour créer une économie circulaire autour des produits de la forêt ...

19 mai 2022

L’économie québécoise perd de dizaines millions de dollars de retombées économiques chaque semaine

Reconnaissant que la grève illimitée des ingénieurs de l’État engendre des impacts financiers majeurs sur l’industrie de l’entretien des routes, Bitume Québec constate que ce conflit de travail entraîne une quasi-paralysie des activités reliées à la réhabilitation, au pavage et à l’entretien du réseau routier sous la responsabilité du MTQ. « Les ...