Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Mascouche

Déploiement d’une campagne de civisme à Mascouche

durée 14h30
6 juillet 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Mickael Couillerot, Journaliste

Afin de favoriser le « mieux-vivre ensemble », la Ville de Mascouche déploie une campagne de communication visant à sensibiliser les citoyens aux enjeux liés au manque de civisme en lien avec la propreté dans la municipalité.

Sous le thème « À Mascouche, on n’est pas des jambons », la campagne audacieuse et déjantée illustre des gestes délinquants en leur attribuant le statut de « jambon ».

En dénonçant de manière collective ces gestes inacceptables, la Ville veut amener ceux qui les posent à réfléchir à leurs actions. L’utilisation de personnages de « jambon », insouciants, mais sympathiques, contribue à tourner à la dérision ces comportements intolérables.

Les gestes ciblés par la campagne sont les plus problématiques et nuisent couramment à la propreté de la Ville :

  • Dépôts sauvages autour des conteneurs publics ;
  • Dépôts sauvages autour des poubelles et dans les sentiers ;
  • Crottes de chien non ramassées ;
  • Graffitis sur les édifices publics.

« Avec cette campagne de communication, nous souhaitons sensibiliser les Mascouchois aux enjeux engendrés par le manque de civisme, mais aussi les informer sur les alternatives offertes et les bons comportements à adopter, et ce, en utilisant les personnages sympathiques des jambons », mentionne le maire Guillaume Tremblay.

Une campagne multiplateforme

La campagne sera déployée de plusieurs façons afin d’être vue par le plus grand nombre de citoyens.

On pense à de l’affichage, à un déploiement sur les réseaux sociaux, à des animations numériques et plus encore. Le déploiement sera progressif dans les prochaines semaines.

Faits saillants

Chaque année, la Ville dépense plus de 150 000 $ pour amasser les déchets déposés sauvagement autour des conteneurs publics. Ces ramassages doivent être faits manuellement par des employés municipaux.

  • Les conteneurs publics sont vidangés plusieurs fois par semaine.
  • Ce sont 400 poubelles de parcs et de sentiers qui sont vidées chaque semaine.
  • Plus de 30 000 $ sont dépensés pour nettoyer des graffitis chaque année.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

COVID-19: le gouvernement fédéral ne chantera vraisemblablement pas victoire

Contrairement au président américain Joe Biden qui a déclaré cette semaine que la pandémie de COVID-19 «était terminée», le gouvernement fédéral canadien ne compte pas chanter victoire trop rapidement. Au cours de son passage à New York, le premier ministre Justin Trudeau a rappelé lors d'une conférence de presse que les hôpitaux de l'ensemble du ...

22 septembre 2022

Trudeau et Poilievre s'affrontent dans de premiers échanges en Chambre

Le premier ministre Justin Trudeau et le nouveau chef de l'opposition officielle, Pierre Poilievre, ont opposé leurs visions sur les meilleures façons de lutter contre la hausse du coût de la vie, jeudi, au cours de premiers échanges en période des questions aux Communes. Le leader conservateur a réitéré ses demandes que les libéraux annulent ...

22 septembre 2022

Légalisation du cannabis au Canada: les conséquences de la loi scrutées à la loupe

On s’attend à ce que les ministres fédéraux lancent jeudi l'examen tant attendu de la législation du gouvernement sur le cannabis. En octobre 2018, les libéraux ont levé une interdiction d’un siècle sur la consommation et la vente de cannabis à des fins récréatives, en prévoyant qu’ils allaient réexaminer la loi trois ans après son entrée en ...