Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Dépôt d'un projet de loi

Québec veut moderniser l'accès aux données de santé des patients

durée 17h00
7 décembre 2022
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement du Québec a dévoilé mercredi le contenu de son projet de loi visant à moderniser l'accès aux données de santé des patients. Une démarche qui vise une plus grande transparence ainsi qu'un meilleur partage de l'information entre les professionnels.

La Loi sur les renseignements de santé et de services sociaux et modifiant diverses dispositions législatives permettra aux patients de consulter plus facilement leur dossier de santé. Ils auront aussi la possibilité de savoir qui a eu accès à leurs renseignements et pourront décider de partager ou non ces informations avec d'autres professionnels.

Pour résumer le concept de la nouvelle approche, les dossiers médicaux ou de services sociaux ne seront plus répartis chez chacun des professionnels consultés, mais suivront le patient partout où il ira chercher de l'aide.

Plusieurs objectifs sont visés par la modernisation de la loi, dont celui de favoriser la «participation active» des gens dans l'amélioration de leur santé. On souhaite aussi faciliter le travail des professionnels du réseau en améliorant l'efficacité du partage d'information.

De plus, on cherche à simplifier le travail des chercheurs en leur donnant un meilleur accès aux données de santé tout en assurant la confidentialité de leur utilisation.

À ce sujet, on assure que «des normes de protection robustes» seront mises en place pour protéger les renseignements personnels des Québécois.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le ministre de la Cybersécurité et du Numérique, Éric Caire, ont tenu une conférence de presse conjointe pour présenter le contenu du projet de loi.

Pour le ministre Dubé, cette modernisation du système d'information correspond à l'un des piliers de son plan de santé. Il a notamment rappelé qu'en début de pandémie de COVID-19, le gouvernement avait de la difficulté à poser les bons gestes parce qu'il manquait de données.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

Québec forme un «groupe d'action» interministériel sur la langue française

Le gouvernement Legault annonce la formation d'un «groupe d'action» interministériel sur la langue française, pour trouver des moyens de freiner le « déclin » de la langue au Québec. Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, en a fait l'annonce vendredi matin en marge du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec (CAQ) à ...

durée Hier 12h30

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...

26 janvier 2023

Le Parti libéral du Québec n'est pas pressé d'élire un nouveau chef

Le Parti libéral du Québec (PLQ) prendra son temps avant d'élire un nouveau chef. C'est ce qu'a affirmé, mercredi, le président du PLQ, Rafael P. Ferraro, en mêlée de presse à Lac-Beauport, où se tient le caucus présessionnel de sa formation politique. « Je ne pense pas qu'on est pressé », a-t-il dit, rappelant que la dernière course à la ...