Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Depuis le 1er janvier

Nouveau crédit d'impôt fédéral pour «maisons multigénérationnelles»

durée 09h00
12 janvier 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral offre depuis le 1er janvier un nouveau crédit d'impôt pour aider les Canadiens à cohabiter avec leurs parents ou un proche en situation de handicap.

Le «crédit d’impôt pour la rénovation d’habitations multigénérationnelles», annoncé en avril dans le budget de 2022, est entré en vigueur le 1er janvier. 

Le nouveau crédit d'impôt vise les dépenses liées à la rénovation d'une maison qui créera un deuxième logement afin de permettre à un aîné ou une personne handicapée de vivre tout près d'un parent. 

Le crédit d'impôt est de 15 % du montant le moins élevé entre les dépenses admissibles et 50 000 $, jusqu'à un crédit maximum de 7500 $.

Le logement admissible doit être destiné à un proche âgé de plus de 65 ans ou qui vit avec un handicap. Il peut s'agir d'un grand-parent, d'un parent, d'un enfant, d'un petit-enfant, d'un frère ou d'une sœur, d'une tante ou d'un oncle et d'une nièce ou d'un neveu.

Ce deuxième logement est défini comme «un logement indépendant ayant une entrée privée, une cuisine, une salle de bain et un espace pour dormir». Ce pourrait être une nouvelle construction ou un logement créé à même un espace existant «qui ne répondait pas déjà aux exigences d’un deuxième logement».

De plus, la maison en cours de rénovation doit être déjà habitée, ou du moins qu'on s'attende raisonnablement à ce qu'elle le soit dans les 12 mois suivant la fin des rénovations.

Certaines dépenses, telles que l'achat d'appareils électroménagers et les frais d'entretien ménager ou d'autres services, ne sont pas admissibles au nouveau crédit d'impôt fédéral.

Le directeur parlementaire du budget a estimé que cette mesure fiscale coûtera au gouvernement fédéral 44 millions $ au cours des cinq prochaines années.

Ce crédit d'impôt faisait partie d'un certain nombre de nouvelles mesures de «logement abordable» promises par les libéraux lors des dernières élections. Elles ont été incluses dans le budget de 2022, en avril dernier.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 16h15

Québec forme un «groupe d'action» interministériel sur la langue française

Le gouvernement Legault annonce la formation d'un «groupe d'action» interministériel sur la langue française, pour trouver des moyens de freiner le « déclin » de la langue au Québec. Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, en a fait l'annonce vendredi matin en marge du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec (CAQ) à ...

durée Hier 12h30

Dubé justifie le recours au privé pour des employés d'organismes publics

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a justifié jeudi le recours par des organismes publics à des services médicaux privés pour leurs employés. Il réagissait aux révélations selon lesquelles Hydro-Québec et Investissement Québec payaient pour des téléconsultations en médecine privée, afin d'éviter que leurs employés perdent leur temps à ...

26 janvier 2023

Le Parti libéral du Québec n'est pas pressé d'élire un nouveau chef

Le Parti libéral du Québec (PLQ) prendra son temps avant d'élire un nouveau chef. C'est ce qu'a affirmé, mercredi, le président du PLQ, Rafael P. Ferraro, en mêlée de presse à Lac-Beauport, où se tient le caucus présessionnel de sa formation politique. « Je ne pense pas qu'on est pressé », a-t-il dit, rappelant que la dernière course à la ...