Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Une enquête est ouverte

Le gouvernement canadien interdit l'application TikTok sur ses cellulaires

durée 16h10
27 février 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Le gouvernement fédéral interdit TikTok de ses appareils mobiles quelques jours après que les commissaires fédéral et provinciaux à la protection de la vie privée eurent lancé une enquête sur la plateforme de médias sociaux.

Une déclaration de la présidente du Conseil du Trésor, Mona Fortier, indique que l'application sera retirée des appareils mobiles distribués par le gouvernement mardi.

La déclaration indique que la décision fait suite à un examen par la dirigeante principale de l’information du Canada, qui a déterminé que TikTok présentait un «niveau de risque inacceptable pour la vie privée et la sécurité».

La semaine dernière, l'organisme fédéral de surveillance de la vie privée et ses homologues de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et du Québec ont annoncé une enquête pour déterminer si la plateforme vidéo se conforme à la législation canadienne sur la protection de la vie privée.

TikTok est depuis longtemps impliqué dans des problèmes de confidentialité, car le gouvernement chinois détient une participation dans son propriétaire, ByteDance, et les lois autorisent le pays à accéder aux données des utilisateurs.

Les États-Unis et l'UE ont récemment interdit au personnel du gouvernement d'utiliser TikTok sur des appareils de travail.

«La décision de supprimer et de bloquer TikTok des appareils mobiles du gouvernement est prise à titre préventif, surtout compte tenu des préoccupations concernant le cadre juridique qui régit les renseignements recueillis à partir des appareils mobiles», a déclaré Mona Fortier dans un communiqué.

«Cette décision est conforme à l’approche de nos partenaires internationaux. Sur un appareil mobile, les méthodes de collecte de données de TikTok donnent un accès considérable au contenu du téléphone.»

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Négociations dans les CPE: la FSSS a demandé la conciliation

Elle aussi impatiente d'attendre depuis des mois que les négociations pour le renouvellement des conventions collectives puissent commencer dans les Centres de la petite enfance, la FSSS a demandé la conciliation. La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS), affiliée à la CSN, représente 12 400 travailleuses dans les CPE. Les ...

Un montant de 150 000 $ pour lutter contre la violence dans Lanaudière

L'organisme Au coeur de l'il a obtenu une aide financière de 150 000$ pour soutenir un projet de sensibilisation auprès des personnes de l’entourage des auteurs de violence conjugale, afin de les outiller et de les informer sur le rôle qu’elles peuvent jouer. Le Projet de sensibilisation des proches d'auteurs de comportements violents consiste à ...

1 mars 2024

Les prochaines étapes dans le dossier de l'assurance médicaments

Le projet de loi sur l'assurance médicaments que le ministre fédéral de la Santé, Mark Holland, a déposé jeudi à la Chambre des communes n'est que la première étape vers un éventuel programme national de couverture universelle. Mais le projet de loi établit déjà une feuille de route sur la manière dont le gouvernement fédéral compte y ...