Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Efficacité du réseau de santé

Christian Dubé promet que «les colonnes du temple vont shaker»

durée 10h00
14 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par La Presse Canadienne

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, promet que son projet de loi sur l'efficacité du réseau de la santé, qui devrait notamment donner naissance à l'agence Santé Québec, va faire trembler le système jusque dans ses fondations.

À la fin de son allocution devant un auditorium Pierre-Péladeau rempli à pleine capacité, au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM), le ministre a tenu à prévenir son auditoire rempli d'acteurs importants du réseau de la santé.

«Je vous le dis là, dans deux semaines, les colonnes du temple vont... Je cherchais un meilleur mot, mais ça va "shaker"», a-t-il lancé.

«Pourquoi? Parce que c'est tout le monde qui doit contribuer. On va demander beaucoup, mais à tout le monde», a expliqué le ministre en nommant les syndicats, les médecins et les gestionnaires.

Il n'a d'ailleurs pas caché qu'il s'attend à vivre «des moments plus difficiles» après le dépôt de ce nouveau projet de loi.

Christian Dubé était l'invité lundi d'un forum organisé conjointement par le CHUM, la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et le Quartier de l’innovation en santé de Montréal. Cet événement sous le thème «L’innovation: une source de valeur sociétale et économique» vise à mettre en valeur les capacités innovantes d'entreprises privées au bénéfice des soins de santé.

Tout au long de son discours, le ministre a insisté sur la nécessité d'innover non seulement en matière de technologies, mais surtout de processus. De manière de faire les choses dans l'immensité du réseau de la santé.

Rappelons que le projet d'agence Santé Québec, qui serait responsable de coordonner les opérations du réseau de la santé, est une promesse électorale formulée par la Coalition avenir Québec.

Cette nouvelle structure aurait pour mandat de superviser les opérations des CISSS et des CIUSSS alors que le ministère conserverait son rôle de formuler des orientations en matière de santé et de services sociaux.

Au moment de faire l'annonce de cette promesse, la CAQ soutenait que le ministère «ne devrait pas être responsable à la fois de la planification et du fonctionnement quotidien du réseau».

Aide des syndicats

Afin de mener à bien tous les changements qu'il souhaite implanter, le ministre a aussi tendu à la main aux syndicats. En référence aux négociations actuelles sur les conventions collectives du secteur public, M. Dubé a invité les centrales syndicales à oser faire les choses autrement.

«On a besoin d'avoir des conventions collectives qui sont plus au goût du jour, a-t-il affirmé en parlant des contrats de travail du personnel infirmier et des préposés aux bénéficiaires. Je ne mets pas la faute sur personne, je pense que c'est la faute de tout le monde, mais on a des conventions collectives d'une rigidité incroyable.» 

Aux yeux du ministre de la Santé, tant que les conventions collectives ne refléteront pas la réalité actuelle commandant un meilleur équilibre entre le travail et la vie personnelle, le personnel va continuer de tourner le dos au réseau public.

«Maintenant que l’on conçoit ça, j'aimerais avoir la collaboration de tous les syndicats», a-t-il plaidé en s'en remettant à la présidente du Conseil du Trésor, Sonia LeBel, pour «améliorer» les conventions collectives.

L'autre élément fondamental qui manque à la stratégie de Christian Dubé pour transformer le réseau de la santé demeure la transition numérique. Face au chaos que vit actuellement la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), il tient à rassurer la population.

Selon lui, on apprend de nos erreurs et ces ratés vont permettre au gouvernement de corriger les faux pas pour s'assurer d'un meilleur déploiement en santé. Le ministre voudrait également en profiter pour récupérer les identités numériques créées par les Québécois à la SAAQ pour les utiliser dans leur dossier de santé.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Ugo Giguère, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des juristes mettent en garde contre le durcissement des peines pour crime haineux

Le gouvernement libéral propose des «sanctions draconiennes» dans le Code criminel dans le cadre de son vaste plan visant à cibler la haine en ligne, prévient l'Association canadienne des libertés civiles. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déposé cette semaine un projet de loi très attendu, présenté comme un moyen de faire face aux ...

durée Hier 17h00

Hausse de la pension pour tous les aînés : une étape cruciale est franchie

Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, et Jean-Denis Garon, député de Mirabel, se réjouissent que le projet de loi du Bloc Québécois visant à hausser la pension de la Sécurité de la vieillesse pour tous les aînés à compter de 65 ans, ait franchi une nouvelle étape charnière alors qu’il a été adopté à l’unanimité en ...

27 février 2024

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...