Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Demandeurs d'asile

Chemin Roxham: les migrants seront refoulés aux passages irréguliers dès minuit

durée 15h00
24 mars 2023
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

L'accord entre Ottawa et Washington pour que les demandeurs d'asile soient refoulés aux passages frontaliers irréguliers, y compris le chemin Roxham au Québec, entrera en vigueur sur le coup de minuit, dans la nuit de vendredi à samedi.

Une source gouvernementale a confirmé l'information vendredi, peu de temps avant la rencontre bilatérale entre le premier ministre Justin Trudeau et le président américain Joe Biden, sur la colline parlementaire.

La Presse Canadienne a accordé l'anonymat à ce responsable afin de pouvoir discuter de sujets qui n'ont pas encore été rendus publics.

La nouvelle de cette entente de principe a fait surface jeudi, quelques heures avant que l'avion Air Force One transportant M. Biden n'atterrisse à Ottawa.

Un éventuel accord renégocié ferait des 8900 kilomètres de la frontière commune un passage officiel en vertu de l'Entente sur les tiers pays sûrs, a déclaré le même responsable jeudi.

Le traité bilatéral entre le Canada et les États-Unis remontant à 2004 fait en sorte qu'un potentiel réfugié se présentant à un poste frontalier officiel canadien et ayant d'abord foulé le sol américain est refoulé puisqu'il doit poursuivre sa demande d'asile dans le premier «lieu sûr» où il est arrivé.

Mais cette Entente sur les tiers pays sûrs, dans sa forme actuelle, ne s'applique qu'aux passages frontaliers officiels. Ainsi, des milliers de migrants contournent cette règle en traversant la frontière à pied par des endroits non officiels, comme le chemin Roxham, en Montérégie.

Une fois qu'ils sont au Canada et ont été interceptés par les autorités canadiennes après qu'ils eurent officiellement mis les pieds au Canada, leur demande d'asile peut être traitée. En 2022, 39 171 personnes ont ainsi traversé irrégulièrement la frontière, selon le nombre d'interceptions faites au Québec rapportées par la Gendarmerie royale du Canada.

Jeudi, la source gouvernementale avait souligné qu'il n'y avait pas d'accord sur papier pour le moment et que des détails restaient à régler, notamment que le Canada accepte d'accueillir un certain nombre de migrants d'Amérique latine par les voies officielles. Le «L.A. Times» a rapporté  que le Canada accepterait d'accueillir 15 000 migrants de cette façon.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Ottawa annonce 15 millions $ supplémentaires dans la lutte contre le vol de véhicules

Le gouvernement fédéral a annoncé 15 millions $ supplémentaires dans la lutte contre le vol de véhicules. Le ministre de la Sécurité publique, Dominic LeBlanc, en a fait l'annonce à Montréal mercredi. Il était accompagné du ministre des Transports, Pablo Rodriguez, de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, du commissaire de la Gendarmerie ...

durée Hier 15h00

Le projet de loi 31 sur le logement est finalement adopté

Après un cheminement tumultueux qui a duré plus de huit mois, le projet de loi 31 sur le logement a finalement été adopté mercredi à l’Assemblée nationale, dans un contexte où la crise ne cesse de prendre de l’ampleur.  Le projet de loi a provoqué plusieurs levées de boucliers, particulièrement parce qu’il s’attaque à la cession de bail. La pièce ...

durée Hier 12h00

François Legault remet en question l'utilité du Bloc québécois à Ottawa

Piqué au vif à la période de questions par le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon au sujet de l’immigration temporaire, le premier ministre François Legault a remis en question l’utilité du Bloc québécois à la Chambre des communes.  «À quoi ça sert le Bloc québécois à Ottawa? Ça sert à quoi? Ça sert à quoi?», a tonné le premier ministre à la ...