Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

De Sainte-Agathe-des-Monts à Mont-Blanc

Travaux de réfection sur le P’tit Train du Nord

durée 13h00
17 avril 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Afin de corriger de nombreuses problématiques techniques et environnementales et dans le but d’améliorer l’accessibilité et l’expérience des utilisateurs, la MRC des Laurentides va de l’avant avec la réfection d’un tronçon de plus de 18km entre Sainte-Agathe-des-Monts et Mont-Blanc.

C’est grâce à la confirmation de la participation financière de ses partenaires ainsi que de l’octroi de plusieurs subventions des gouvernementaux provinciaux et fédéraux que ces travaux peuvent être réalisés dès cet été.

Un tronçon problématique
Reconnue pour ses problèmes de drainage et d’assise molle, cette partie de la piste linéaire représente celle pour laquelle la Corporation du P’tit Train du Nord reçoit le plus de plaintes des utilisateurs. La surface de roulement devient parfois impraticable de sorte que la partie sud et nord de la piste linéaire sur le territoire de la MRC des Laurentides ne peuvent être interconnectées.  

Enjeux environnementaux
Rappelons que par le passé, des présentations de la MRC des Laurentides et de Vélo Québec ont également été faites permettant d’aborder et de clarifier certaines notions techniques sur des enjeux environnementaux, dont les suivants :

- Ilots de chaleur : Selon la cartographie des îlots de chaleur du gouvernement du Québec, il n’y a aucun tronçon actuellement pavé du P’tit Train du Nord (de Boisbriand à Mont-Laurier: 150 km) qui est identifié comme étant un îlot de chaleur.

- Gaz à effet de serre : Selon une étude indépendante du Groupe Ageco sur le cycle de vie, le bilan carbone est identique pour le pavage et l’ajout de criblure de pierre. De plus, les gains de réductions de gaz à effet de serre seront encore plus notables si les résidents adoptent davantage les transports actifs pour leurs déplacements.

- Risque d’inondation :  Un avis indépendant en ingénierie a été obtenu et confirme qu’« En conclusion, le projet n’a pas d’impact sur le débit de ruissellement, autant à petite échelle (...) qu’à grande échelle.» Ainsi, les impacts ne peuvent être que positifs.

- Impacts sur les milieux hydriques : un revêtement non stabilisé, telle que la criblure de pierre, est plus dommageable pour l’environnement et les milieux naturels des Laurentides par la destruction de ses montagnes (dynamitage) et l’accumulation de sédiments dans les écosystèmes aquatiques.
Un projet qui relie les deux principaux pôles urbains : une expérience améliorée 
Ce projet d’envergure entre les bornes kilométriques 52 et 70, entre Sainte-Agathe-des-Monts et Mont-Blanc, se décline en deux phases. La première phase qui devrait débuter au début du mois de juin consiste à améliorer le drainage en bordure du tronçon (fossés, empierrements, changements de ponceaux, etc.). 
La seconde consiste en la réfection de la surface de roulement puis le pavage subséquent.  

L’entreprise Inter Chantiers Inc., qui a obtenu le contrat par appel d’offres, prévoit la fermeture de ce tronçon plusieurs semaines consécutives durant l’été. Une communication détaillée sera émise par la MRC des Laurentides et par la Corporation du P’Tit Train du Nord au moment venu.

Non seulement le pavage de ce tronçon s'ajoutera aux tronçons déjà pavés contigus, permettant ainsi d'avoir un parcours entièrement pavé en continu sur quelques 56,5 km entre Val-Morin et Mont-Tremblant, mais permettra, une fois terminée, une ouverture plus tôt et une fermeture plus tard dans la saison, rallongeant ainsi la durée d’utilisation de la piste. 

« Un des objectifs de ce pavage est de rendre l’accessibilité à la piste pour permettre à tous de l’utiliser. Les enfants, les aînés et les personnes à mobilité réduite pourront ainsi profiter du parc en toute sécurité. Ce projet favorisera la vie active par le vélo, patins à roues alignées, planches à roulettes et marche et poussettes. Il permettra aussi à tous ses usagers de renouer des liens avec la nature qui borde la piste de ce parc linéaire à renommée mondiale », affirme Marc L’Heureux, préfet de la MRC des Laurentides.

La MRC des Laurentides tient à remercier le ministère du Transport et de la Mobilité durable, le ministère des Affaires municipales ainsi qu’Infrastructure Canada pour leur participation financière et leur préoccupation à rendre accessible à tous les citoyens l’accessibilité à cette infrastructure régionale et ainsi encourager les saines habitudes de vie.  

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


11 juillet 2024

Le Canada signe un «pacte de glace» avec la Finlande et les États-Unis

De hauts responsables des gouvernements canadien et américain affirment qu'un nouvel accord trilatéral avec la Finlande aidera les alliés à construire des brise-glaces pour protéger l'Arctique. Le «pacte de glace», comme on l’appelle, vise à renforcer les capacités de construction navale des trois pays afin de dissuader les ambitions russes et ...

11 juillet 2024

Rosemère demande à la MRC de modifier son schéma d'aménagement

Nous reproduisons ici l'intégrale d'un communiqué adressé à la MRC de Thérèse-De Blainville, par la municipalité de Rosemère. La Ville de Rosemère effectue un pas de plus vers la réalisation d’un des pans importants de sa planification stratégique en demandant officiellement à la MRC Thérèse-De Blainville de modifier son schéma ...

10 juillet 2024

Loi 21: le juge Mahmud Jamal accepte la demande de Québec de se récuser

Le juge de la Cour suprême du Canada Mahmud Jamal a accepté de se récuser dans le dossier de la contestation judiciaire de la loi 21 sur la laïcité de l’État, comme le demandait le procureur général du Québec. Dans une lettre datée de mardi, rapportée d'abord dans les médias de Québecor, le juge Jamal soutient qu'il n'existe «aucun fondement ...