Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Interdiction des agences de santé

Le projet de loi pour limiter les agences privées en santé est adopté

durée 08h00
19 avril 2023
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Le projet de loi pour limiter les agences privées en santé a été adopté par l’Assemblée nationale, mardi. Tous les députés présents en chambre ont voté en faveur. 

L’objectif à long terme est d'interdire complètement les agences dès décembre 2024 pour les grands centres comme Québec et Montréal. 

La plupart des autres régions auront jusqu’en décembre 2025 pour mettre fin à l’utilisation des agences. 

En attendant, la loi déterminera les conditions permettant au secteur de la santé de recourir aux services d'une agence de placement. On prévoit également des amendes pouvant atteindre jusqu'à 150 000 $  en cas de non-respect de ces conditions. 

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, espère maintenant que de bonnes conventions collectives seront négociées avec les syndicats afin d’éviter le départ de près de 20 000 infirmières du réseau par année. 

Il assure également que beaucoup d'infirmières sont intéressées à revenir dans le réseau de la santé. 

Québec est dépendant de ces agences externes, qui fournissent aux établissements de santé publics du personnel sur demande, notamment pour pallier la pénurie de main-d’œuvre.

Le recours à la main-d’œuvre indépendante a coûté 960 millions $ au réseau public en 2022, une augmentation de 380 % depuis 2016, selon les données du ministère de la Santé.

Il représente 14,8 millions d’heures travaillées, alors qu’il en représentait 4,8 millions il y a six ans.

Thomas Laberge, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Des juristes mettent en garde contre le durcissement des peines pour crime haineux

Le gouvernement libéral propose des «sanctions draconiennes» dans le Code criminel dans le cadre de son vaste plan visant à cibler la haine en ligne, prévient l'Association canadienne des libertés civiles. Le ministre de la Justice, Arif Virani, a déposé cette semaine un projet de loi très attendu, présenté comme un moyen de faire face aux ...

durée Hier 17h00

Hausse de la pension pour tous les aînés : une étape cruciale est franchie

Louise Chabot, députée de Thérèse-De Blainville, et Jean-Denis Garon, député de Mirabel, se réjouissent que le projet de loi du Bloc Québécois visant à hausser la pension de la Sécurité de la vieillesse pour tous les aînés à compter de 65 ans, ait franchi une nouvelle étape charnière alors qu’il a été adopté à l’unanimité en ...

27 février 2024

Immigration: Miller n'a «jamais eu l'impression» que le Québec voulait discuter

Le gouvernement du Québec ne souhaite pas réellement avoir une discussion posée avec Ottawa sur les coûts et les conséquences sociales engendrés par l'afflux de demandeurs d'asile, croit le ministre fédéral de l'Immigration, Marc Miller. «La réalité, c'est que je n'ai jamais eu l'impression du gouvernement du Québec qu’ils voulaient vraiment ...