Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sécurité des élus

L'Assemblée nationale pourrait recommander l'installation de caméras chez les élus

durée 18h00
9 mai 2023
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

L'Assemblée nationale songe à déployer des caméras dans les maisons des élus, afin qu'ils puissent se sentir plus en sécurité. «On y travaille», a affirmé la présidente Nathalie Roy en étude des crédits, mardi.

La Coalition avenir Québec (CAQ) et le Parti libéral du Québec (PLQ) venaient de l'exhorter à poser des «gestes concrets». Lundi, un autre député, le caquiste Daniel Bernard, s'est fait vandaliser son bureau, a dénoncé le whip du gouvernement, Éric Lefebvre. 

«C'est une préoccupation», a acquiescé la whip du PLQ, Filomena Rotiroti, qui a elle-même eu à «gérer certaines menaces». Elle a confié que des élus libéraux songeaient sérieusement à «délaisser les médias sociaux (...) pour avoir la paix».

«C'est rendu que c'est dans nos comtés, à nos maisons, chez nous. C'est nous qui avons mis notre face sur le poteau, mais la famille qui nous entoure, nos enfants, nos conjoints, bien eux, ne sont pas là-dedans», a-t-elle déploré.

«Est-ce qu'il va y avoir une réflexion là-dessus, est-ce qu'on va avancer dans certaines mesures qu'on va prendre pour s'assurer de sécuriser nos élus, surtout lorsqu'on est à l'extérieur de l'Assemblée nationale?» a voulu savoir l'élue libérale. 

La présidente de l'Assemblée nationale, Nathalie Roy, a concédé que la dernière campagne électorale avait été «rude» et même «violente». Elle a déclaré qu'une vigie des médias sociaux était réalisée au quotidien avec l'aide de la Sûreté du Québec (SQ). 

Elle a également affirmé avoir mandaté le deuxième vice-président de l'Assemblée nationale, Sylvain Lévesque, de «voir dans quelle mesure on peut encore améliorer la sécurité des élus». Le comité Lévesque se rencontrera le 25 mai prochain, a-t-elle dit.

Or, des mesures ont déjà été prises, selon la présidente: des caméras ont été ajoutées dans un stationnement sur la colline parlementaire, des serrures électroniques ont été installées aux portes de certains locaux et la vidéosurveillance a été élargie.

«À la maison, je sais que vous nous aviez parlé, entre autres, de l'installation de caméras. On y travaille. (...) Le comité qui a été mandaté va vous arriver avec des propositions pour sécuriser vos familles et vous sécuriser également.»

Un dégât d'eau à 560 000 $

Par ailleurs, l'étude des crédits a permis d'apprendre qu'un dégât d'eau survenu en février à l'Assemblée nationale a coûté aux contribuables plus d'un demi-million de dollars — 560 000 $. 

Le dégât, causé par les froids intenses, a affecté pas moins de 17 locaux sur six étages, a déclaré Mme Roy. 

Deux contrats «d'urgence» ont été donnés pour l'assèchement et la démolition, et un troisième contrat de gré à gré a été autorisé pour la reconstruction, a expliqué Serge Bouchard, secrétaire général adjoint à l'administration. 

Les immeubles patrimoniaux comme ceux du parlement doivent faire l'objet d'une attention particulière, souvent de la part d'historiens et de la Commission de la capitale nationale, a-t-il soutenu.

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 18h00

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

durée Hier 14h00

Nomination de Christian Schryburt à la présidence de l’ADGMQ

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer le renouvellement du mandat de son directeur général, M. Christian Schryburt, au poste de président du CA de l'ADGMQ – l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec. La Ville offre ses plus sincères félicitations à M. Schryburt et lui souhaite du succès dans ce second mandat, ...

23 mai 2024

Déception des membres du syndicat des travailleurs de la ville de Mont-Tremblant

Les membres du syndicat des travailleuses et travailleurs de la ville de Mont-Tremblant reçoivent durement l’offre d’appauvrissement de l’employeur. Le lundi 13 mai, les membres étaient convoqués en assemblée pour recevoir le rapport de négociation. « Malgré un début hâtif de la négociation en mai 2023, nous constatons que celle-ci avance très ...