Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Transplant Québec

Québec étudie en commission le don d'organes sans preuve de consentement

durée 15h00
30 janvier 2024
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par La Presse Canadienne

Québec se penche sur des façons d'augmenter le nombre de dons d'organes et étudie le consentement présumé, c'est-à-dire de donner le statut de donneur à un patient décédé, sauf en cas de preuve contraire, plutôt que d'exiger une preuve de consentement. 

Bien que le nombre de dons d'organes continue de croître au Québec, les besoins dépassent le nombre de donneurs et de transplantations. Dans ce contexte, les députés de l'Assemblée nationale entendront mardi des experts sur la façon d'optimiser les dons. 

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de santé, André Fortin, a proposé le printemps dernier un projet de loi visant l'instauration de la présomption de consentement au don d'organes et de tissus.

Selon M. Fortin, «il est temps de s’inspirer d’autres juridictions dans le monde qui ont adopté le consentement présumé afin d’accroître le taux de dons d’organes».

Selon les plus récentes données de Transplant Québec, l'organisme qui coordonne le processus de dons d’organes, 171 donneurs décédés ont permis de transplanter 584 organes en 2022. Cette année-là, 913 personnes étaient en attente d'un don, et 47 ont trépassé en attendant toujours. Les chiffres de 2023 sont attendus fin février. 

La directrice générale de Transplant Québec, Martine Bouchard, souhaite qu'il n'y ait qu'«un seul chef d'orchestre» pour coordonner, transporter et faire de la sensibilisation auprès du public. Elle affirme qu'il n'y a pas de solution unique et qu'un ensemble de mesures doivent être mises en place pour hausser les taux de dons d'organes. Elle espère voir une loi en ce sens cette année, faisant valoir que cela pourrait sauver plus de vie. 

---

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux. 

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


23 février 2024

Les libéraux et les néo-démocrates s'entendent pour l'assurance-médicaments

Les libéraux et les néo-démocrates se sont entendus sur un projet d’assurance-médicaments, au terme de négociations centrales à la survie de l’accord censé maintenir au pouvoir le gouvernement minoritaire de Justin Trudeau jusqu’en 2025. Une source néo-démocrate bien au fait des discussions l’a indiqué  vendredi à La Presse Canadienne. Le réseau ...

23 février 2024

L'organisateur de la manifestation d'Ottawa poursuit le gouvernement fédéral

L’un des principaux organisateurs du soi-disant «Convoi de la liberté» poursuit le gouvernement du Canada pour avoir utilisé la Loi sur les mesures d’urgence pour geler ses comptes bancaires, arguant que cela a violé ses droits garantis par la Charte des droits et libertés pour protester contre les mesures liées à la COVID-19. Chris Barber, ...

22 février 2024

L'Assemblée nationale commémore les deux ans de la guerre en Ukraine

L'Assemblée nationale a commémoré jeudi les deux ans de la l'agression russe contre l'Ukraine. Le 24 février 2022, les forces de Moscou lançaient une offensive pour s'emparer rapidement de la capitale, Kyiv. Depuis le conflit a fait des centaines de milliers de morts, de blessés, de disparus et s'est transformé en guerre d'usure.  Une ...