Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Institut national de santé publique du Québec

Une étude de l'INSPQ conclut que le taux de suicide se stabilise au Québec

durée 18h00
5 février 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le taux de suicide se stabilise au Québec après avoir atteint un sommet de 22,1 par 100 000 personnes en 1999.

Le constat livré dans l’étude intitulée Les comportements suicidaires au Québec : portrait 2024, produite par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), signale d’ailleurs que depuis ce sommet de 1999, le taux de suicide a progressivement décliné au Québec avant de se stabiliser. 

Les données de 2021 font état de 12 suicides par 100 000 personnes dans l'ensemble de la population, soit 1031 décès. Par ailleurs, les données provisoires du Bureau du coroner indiquent qu'on ne prévoit pas de baisse en 2022 avec un taux estimé pour le moment à 12,7 par 100 000 personnes en vertu d’une compilation établie le 8 décembre dernier.

La conseillère scientifique à l'INSPQ et autrice du rapport, Pascale Levesque, estime que les constats renforcent l'importance de poursuivre les efforts concertés en prévention du suicide. Mme Levesque a aussi observé que les disparités entre les sexes et les groupes d'âge révèlent des besoins spécifiques. 

Ainsi, les filles et les femmes âgées de 10 à 34 ans se sont retrouvées plus souvent aux urgences pour des tentatives de suicide ou des idées suicidaires. Elles présentaient également un taux particulièrement élevé d'hospitalisations attribuables aux tentatives de suicide.

Cependant, les hommes demeurent les plus touchés par le suicide. Si leur situation s'est améliorée comparativement à la fin des années 1990, leur taux s'élevait à 18,6 par 100 000 personnes en 2021 et à 19,4 par 100 000 personnes selon les données de 2022.

D’autre part, l’étude de l’INSPQ révèle une situation préoccupante chez les gens d'âge mûr. 

En effet, tant les femmes que les hommes âgés de 50 à 64 ans affichent un taux préoccupant de suicide. Chez les femmes, il a légèrement oscillé de 7,9 en 2021 à 8,4 par 100 000 personnes en 2022. Il s'avère plus de trois fois supérieur chez les hommes de cette tranche d'âge, variant de 25,2 en 2021 à 29,6 personnes en 2022. Le taux de suicide des hommes de 50 à 64 ans constitue d'ailleurs le plus élevé, toutes catégories confondues.

La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Alerte: le ministre du Travail, Seamus O'Regan, quitte le cabinet

Le ministre du Travail et des Aînés, Seamus O'Regan, quitte le cabinet de Justin Trudeau et ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon deux sources bien au fait de la situation. Le ministre de 53 ans a été élu au Parlement en 2015 et fait partie du cabinet depuis 2017. Il a été à la tête de plusieurs ministères. Plus de ...

18 juillet 2024

Réalité augmentée : Deux projets du CSSMI rayonnent à travers le Québec

L’année dernière, deux groupes d’élèves ont eu la chance de vivre un processus créatif innovant grâce à de merveilleux projets pédagonumériques dans deux écoles primaires du Centre de services scolaire des Mille-Îles (CSSMI): école Val-des-Ormes et école Curé-Paquin. La réalité augmentée a permis de mettre en lumière le potentiel du numérique ...

17 juillet 2024

L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...