Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Ville de Blainville

L’administration Poulin veut lutter contre les îlots de chaleur

durée 14h00
27 mars 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par Salle des nouvelles

Parmi les objectifs du Plan de transition écologique adopté en septembre dernier par le conseil municipal, on retrouve la lutte contre les îlots de chaleur urbains (ICU). Ces derniers se situent surtout dans les zones densément bâties, les développements commerciaux de grandes surfaces et les parcs industriels. C’est pourquoi un plan a été élaboré et annexé à celui d’urbanisme de la Ville.

« Le Plan de lutte contre les îlots de chaleur pose un diagnostic sur le territoire de Blainville. Il propose 18 actions à mettre en œuvre pour réduire les ICU et leurs impacts au cours des prochaines années. Le Plan inclut également les actions réalisées par la Ville depuis 2009, notamment à travers nos règlements d’urbanisme, pour diminuer les ICU dans les quartiers résidentiels plus récents. Grâce à cet outil et aux actions qui en découleront, la Ville espère atteindre, d’ici 2040, des cibles ambitieuses, en collaboration avec nos partenaires commerciaux, industriels et institutionnels », a déclaré la mairesse Liza Poulin.

Dix-huit actions pour lutter contre les ICU

Ce plan présente des actions pour lutter efficacement contre les ICU à court (0-3 ans), moyen (3-6 ans) et long terme (6-10 ans). Parmi ces actions, notons :

  • La plantation d’arbres et d’arbustes dans les emprises de rue des ICU à risque élevé et très élevé;

  • La végétalisation du boulevard du Curé-Labelle, en concordance avec le futur Plan particulier d’urbanisme

    (PPU);

  • La protection des milieux naturels qui agissent comme des îlots de fraîcheur;

  • La sensibilisation des centres de service scolaires pour planifier la végétalisation et la déminéralisation

    des cours d’école;

  • La modification de la réglementation municipale afin d’exiger un minimum de superficie couverte par la

    canopée dans les stationnements et pour assurer une gestion des eaux pluviales;

  • Un meilleur encadrement de l’abattage d’arbres et de leur remplacement;

  • La promotion et la bonification des mesures incitatives pour la plantation d’arbres;

  • L’exigence de l’utilisation de revêtements permettant la réflectance solaire lors de la construction ou le remplacement des aires de stationnement.

« Les mesures de ce plan d’action permettront d’atténuer les effets des îlots de chaleur dans les secteurs les plus touchés de la Ville, protégeant du même coup les populations plus vulnérables. Des efforts seront déployés pour végétaliser les grandes artères commerciales et les zones résidentielles, déminéraliser les stationnements et, dans la mesure du possible, les cours d’école. Il faudra également adapter l’isolation et les toitures des bâtiments dans le but de les protéger davantage de la chaleur », a souligné Francis Allaire, conseiller délégué à la transition écologique.

Les ICU à Blainville et leurs impacts

Les impacts des ICU se manifestent de différentes façons : formation de smog, diminution de la qualité de l’air, demande accrue en énergie (air climatisé) et en eau potable, effets sur la santé humaine (inconfort, problèmes respiratoires ou cardiovasculaires).

« Généralement les ICU sont des secteurs urbanisés où les températures sont plus élevées que dans les secteurs environnants. Pendant la saison estivale, la température peut même être supérieure de 12 degrés dans une zone urbaine comparativement à un secteur rural. Les parcs industriels ou les artères commerciales comme les boulevards du Curé-Labelle ou de la Seigneurie sont des exemples d’ICU que l’on peut retrouver à Blainville », a expliqué Francis Allaire.

Le Plan de lutte contre les îlots de chaleur pose donc un diagnostic exhaustif sur la présence des ICU à Blainville avec une méthodologie éprouvée et des analyses de risques aux niveaux social et environnemental selon les secteurs étudiés.

« Pour lutter efficacement contre les ICU, il existe trois solutions globales : végétaliser davantage le territoire, déminéraliser et perméabiliser les grandes surfaces asphaltées, et favoriser les matériaux ainsi que les revêtements à haute réflectivité solaire. Par exemple, choisir des revêtements blancs ou pâles pour les toitures plates des bâtiments serait plus approprié pour limiter les ICU et leurs impacts. C’est ce que nous nous engageons à faire au cours des prochaines années », a conclu la conseillère déléguée à la mobilité, Marie-Claude Collin.

Pour consulter le Plan de lutte contre les îlots de chaleur : Blainville.ca

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


18 juillet 2024

Alerte: le ministre du Travail, Seamus O'Regan, quitte le cabinet

Le ministre du Travail et des Aînés, Seamus O'Regan, quitte le cabinet de Justin Trudeau et ne se représentera pas aux prochaines élections fédérales, selon deux sources bien au fait de la situation. Le ministre de 53 ans a été élu au Parlement en 2015 et fait partie du cabinet depuis 2017. Il a été à la tête de plusieurs ministères. Plus de ...

18 juillet 2024

Réalité augmentée : Deux projets du CSSMI rayonnent à travers le Québec

L’année dernière, deux groupes d’élèves ont eu la chance de vivre un processus créatif innovant grâce à de merveilleux projets pédagonumériques dans deux écoles primaires du Centre de services scolaire des Mille-Îles (CSSMI): école Val-des-Ormes et école Curé-Paquin. La réalité augmentée a permis de mettre en lumière le potentiel du numérique ...

17 juillet 2024

L'équipe de direction de Santé Québec prend forme avec quatre nouvelles nominations

Quatre nouveaux membres font leur entrée dans l'équipe de direction de l'agence Santé Québec. D'autres nominations seront annoncées d'ici la fin de l'été, moment où l'équipe exécutive devrait être complète. Les nouveaux membres sont Julie Boucher, Sonia Dugas, Patrick Thierry Grenier et Vincent Lehouillier. Leur nomination a été entérinée par le ...