Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Guichet d'accès à la première ligne (GAP)

André Fortin montre la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical à Christian Dubé

durée 09h00
17 avril 2024
ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
email
Par La Presse Canadienne

Le député libéral de Pontiac, André Fortin, a profité de l'étude des crédits budgétaires mardi pour montrer au ministre de la Santé la difficulté d'obtenir un rendez-vous médical.

En pleine commission parlementaire, M. Fortin s'est rendu sur le site «Rendez-vous santé Québec» pour essayer d'obtenir une consultation avec son propre médecin de famille en Outaouais.

«Ça me dit: "aucun rendez-vous répondant à vos critères de recherche n'est disponible pour le moment"», a-t-il lu à voix haute.

L'élu a alors tenté d'obtenir un rendez-vous avec un autre professionnel de la santé du même Groupe de médecine familiale, puis dans une clinique située dans un rayon de 25 kilomètres, sans succès.

«Qu'est-ce qu'on fait?» a-t-il demandé à Christian Dubé, qui lui a suggéré d'utiliser le Guichet d'accès à la première ligne (GAP).

M. Fortin a déclaré que son adjointe, qui n'a pas de médecin de famille, a récemment tenté sa chance avec le GAP en Outaouais, mais elle n'a pu obtenir de rendez-vous.

«Alors, qu'est-ce que cette personne-là doit faire?» a répété André Fortin, en soulignant que le gouvernement demande aux Québécois de ne pas se rendre dans les urgences.

Il a affirmé que le portail Clic Santé oriente souvent les patients vers des services payants de cliniques privées.

Christian Dubé a rappelé que les médecins de famille se sont engagés à débloquer 900 000 rendez-vous annuellement. Il saura dans deux semaines si ces plages horaires sont bel et bien mises à la disposition des Québécois.

La cellule de crise «pérennisée»

Par ailleurs, l'équipe de M. Dubé a révélé mardi que la «cellule de crise» mise en place en 2022 pour améliorer la situation dans les urgences sera maintenue.

M. Fortin déplorait que les taux d'occupation dans plusieurs urgences de la province sont si élevés qu'ils mettent la vie des patients en danger. «La situation n'a pas changé pantoute», s'est-il exclamé.

Le sous-ministre adjoint, le Dr Stéphane Bergeron, a répliqué que la cellule de crise se réunit toutes les deux semaines, et qu'elle s'est justement réunie vendredi dernier.

«Il y a volonté claire de pérenniser une cellule opérationnelle qui a un "focus" sur comment faire en sorte de réduire la durée moyenne de séjour à l'urgence, améliorer la prise en charge à l'urgence», a-t-il précisé.

Le député Fortin a rappelé durant cet échange que la Coalition avenir Québec (CAQ) avait promis en 2018 de réduire l'attente à 90 minutes en moyenne pour voir un médecin à l'urgence.

Seulement quatre des 115 urgences au Québec atteignent le 90 minutes, a-t-il déploré. À l'hôpital Anna-Laberge, à Châteauguay, l'attente est présentement de 13 h 04.

Les mini-hôpitaux privés seront des cliniques gériatriques

La CAQ a également promis lors de la campagne électorale de 2022 de construire deux mini-hôpitaux privés, un à Montréal et l'autre à Québec, pour désengorger le système de santé.

Mardi, le porte-parole de Québec solidaire (QS) en santé, Vincent Marissal, a questionné le ministre Dubé sur la conversion de ces mini-hôpitaux qu'il a vue annoncée dans les livres des crédits.

M. Dubé a confirmé que les mini-hôpitaux seront finalement convertis en cliniques gériatriques, «beaucoup plus orientées vers les besoins d'une clientèle vieillissante».

Caroline Plante, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


durée Hier 14h00

Rapport financier 2023 : un surplus de plus 8 M$ pour Blainville

Le conseil municipal a déposé, à sa séance ordinaire du 14 mai 2024, le rapport financier de la Ville au 31 décembre 2023. Ce rapport révèle un excédent d’exploitation de 5 M$ pour les revenus et les dépenses de fonctionnement, auquel on doit ajouter le produit des ventes de terrains de 3,9 M$, pour un surplus global de 8 995 800 $. « ...

24 mai 2024

Affaires municipales: un projet de loi contre la lourdeur administrative

La ministre des Affaires municipales, Andrée Laforest, a l’intention de déposer un projet de loi pour réduire la lourdeur administrative de son ministère. Les contraintes administratives coûteraient aux municipalités 328 millions $ par année, selon l’UMQ. Lors de son discours de clôture des assises de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), la ...

24 mai 2024

Nomination de Christian Schryburt à la présidence de l’ADGMQ

La Ville de Sainte-Thérèse est heureuse d’annoncer le renouvellement du mandat de son directeur général, M. Christian Schryburt, au poste de président du CA de l'ADGMQ – l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec. La Ville offre ses plus sincères félicitations à M. Schryburt et lui souhaite du succès dans ce second mandat, ...