Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 juin 2018 - 13:47

Les traitements efficaces contre les varices

Les varices se manifestent par des douleurs aux jambes, des pieds gonflés, une sensation de lourdeur, des veines dilatées.  Plus de 40 % de la population est touchée par ce qu’on appelle l’insuffisance veineuse. Le point sur les meilleurs traitements.
 

Soulager ses jambes
- Le port de bas ou de collants de contention en première intention soulagera la sensation de lourdeur. Ils exercent une pression active sur les veines superficielles, notamment sur les chevilles, facilitant ainsi le retour veineux. Il est conseillé de les enfiler avant de se lever le matin afin que trop de sang ne descende vers les chevilles. Associés à des gels à base de camphre et de menthe, les jambes sont fraîches, moins douloureuses.
- Les bains chauds sont à éviter absolument, une température élevée aurait pour effet de dilater les veines. Pour contrer les effets de la chaleur, il faut terminer sa douche par un jet d’eau froide sur les jambes. 
- Une vie saine est à privilégier : une alimentation équilibrée, peu grasse, beaucoup d’eau pour fluidifier le sang et de l’exercice physique. La marche notamment est excellente pour activer le sang. Un oreiller sous les jambes la nuit améliore aussi le retour veineux.

Le traitement des veines profondes
Le traitement le plus efficace est de s’attaquer à l’origine du problème :  l’insuffisance veineuse. En préalable, le médecin dressera une cartographie précise des veines des membres inférieurs afin de bien comprendre les conséquences de l'insuffisance veineuse. Le médecin procèdera ensuite au marquage des veines à supprimer. Plusieurs techniques sont utilisées selon le profil du patient : la taille des varices et les contre-indications médicales.

-L’éveinage est une méthode invasive nécessitant une hospitalisation. S’il est encore pratiqué, c’est parce qu’il est le seul traitement remboursé par le RAMQ. Une incision est réalisée à l’aine pour retirer la veine malade.

-La sclérothérapie consiste à atrophier les vaisseaux dilatés dans le but d’inciter le sang à emprunter d’autres veines voisines. Pour cela, on injecte un produit sclérosant qui obture la veine malade. Les douleurs disparaissent ainsi que la varice. Les effets secondaires sont quasi nuls. En revanche, le traitement est contre-indiqué en cas de troubles de la coagulation. 

-L’échosclérothérapie est une technique sans incision. La peau est piquée en plusieurs endroits puis la veine dilatée est retirée à l’aide de petits crochets. Là encore, les personnes souffrant de troubles de la coagulation ne peuvent pas suivre ce traitement.

-L’échosclérothérapie à la mousse présente un double intérêt : la varice étant visible à l’échographie, l’injection du produit sclérosant est très précise, peu de produit suffit. La mousse est composée de micro-bulles qui adhèrent aux parois de la veine et l’obture. 

-Le laser endoveineux est un traitement thermique. Il s’adresse aux petites varices rectilignes mesurant entre 2 à 30 mm de diamètre. Le principe est d’assécher la veine. Une anesthésie locale est nécessaire avant l’introduction de la fibre qui émet le rayon laser. Des risques d’engourdissement sont possibles, mais ils restent temporaires. La contre-indication principale est le trouble de la coagulation. Une autre technique peut être utilisée : la radiofréquence. Le port de bas de contention est préconisé durant quelques jours après l’intervention.

Le traitement des petites varices

Les veinotoniques sont efficaces en cas d’insuffisance veineuse non chronique. Ils améliorent la circulation lymphatique et lutte contre l’inflammation, contribuant ainsi à éviter la dilatation de la veine. Il s’agit de plantes flavonoïdes associées à des anti-oxydants, les vitamines E et C. Ils sont efficaces en cure de trois mois associés à une compression des jambes. 
De nombreux autres remèdes efficaces existent, du moins pour les très petites varices ou varicosités, mais ils n’exonèrent pas d’une consultation médicale.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.