Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 juillet 2018 - 14:29 | Mis à jour : 14:50

Implantation d'une gare à Mirabel

Par Salle des nouvelles

La Ville de Mirabel appuie le Réseau de transport métropolitain, aussi désigné sous le nom Exo, qui conclut dans une étude que le site de la rue Victor est le plus favorable à l’implantation de la gare à Mirabel et qu’en ce sens le projet doit être développé sur celui-ci .

En effet, selon l’analyse multicritères qui compare les sites des rues Victor et Charles, le choix de la rue Victor est privilégié, entre autres, pour des raisons de sécurité, de coûts, de fluidité et de respect des délais dans l’aménagement des lieux.  Le rapport précise notamment que le site de la rue Victor permet une construction dès l’année 2019; qu’il minimise l’exposition des piétons, cyclistes et automobilistes au passage à niveau; qu’il minimise l’impact négatif (sonore et visuel) sur les riverains; qu’il profite d’un accès direct au réseau routier supérieur.

« L’analyse multicritères confirme que l’emplacement que nous avons toujours privilégié dans l’aménagement de la future gare est le bon », déclare le maire de Mirabel, Jean Bouchard, qui se réjouit de cette très bonne nouvelle et qui espère que le processus d’appel d’offres pour la préparation des plans et devis sera enclenché au plus tôt.  

« De plus, la réalisation de ce projet dans les meilleurs délais permettrait d’offrir une alternative supplémentaire à la population du nord-ouest de la couronne nord, dont les utilisateurs de la ligne Deux-Montagnes, qui sont déjà impactés par les travaux du REM », enchaîne-t-il.

« Il est donc urgent de procéder sans autre délai afin d’éviter que des coûts supplémentaires s’additionnent » ajoute le maire, qui précise que le temps presse.  C’est pourquoi il demande à l’Union des producteurs agricoles (UPA) de ne plus s’opposer au projet d’implantation de la gare rue Victor, de respecter la recommandation et de travailler main dans la main avec les autorités municipales afin de donner le plus tôt possible accès aux citoyens de Mirabel à des installations de transport collectif auxquelles ils ont droit, dans un contexte de congestion quotidienne du réseau routier.

Le maire souligne que la Ville s’est toujours montrée sensible aux préoccupations du monde agricole.  Par conséquent, elle lui demande à son tour toute sa collaboration afin de mener à bien ce dossier hautement prioritaire pour toute la région.

À la lumière de la conclusion de l’analyse multicritères, il demande donc l’appui de l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et des acteurs politiques et économiques de la région pour que le dossier aille de l’avant et ne se bute plus à quelque opposition que ce soit.  Le maire rappelle que « le site de la rue Victor a toujours fait consensus autant chez la population mirabelloise, le milieu économique que pour la députée de Mirabel Sylvie D’Amours ».

« Le conseil municipal considère ce dossier clos puisque les autorisations ont été reçues. Tout a été dit dans ce dossier et on a fait la preuve que l’emplacement retenu est le bon;  il nous faut désormais aller de l’avant pour le bien de la communauté mirabelloise », conclut le maire.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.