Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2018 - 15:35

Texte commandité

4 conseils pour détecter une fuite d’eau sur le toit

 

Les fuites de toit sont des problèmes très fréquents du fait des intempéries auxquels les bâtiments sont continuellement exposés : pluie, vent, neige, soleil. L’eau finit par pénétrer à l’intérieur, s’infiltre dans les murs et les plafonds provoquant humidité et dommages matériels. Selon le type de toiture, bardeaux d’asphalte, tuiles, tôle, les réparations seront différentes, mais la technique d’investigation pour repérer la fuite sera quant à elle identique. Comment vous y prendre ?

Les différentes causes possibles d’infiltration

  • La mauvaise étanchéité du revêtement,
  • Les gouttières bouchées,
  • Le vieillissement des joints,
  • Des bardeaux d’asphalte usés, endommagés ou manquants,
  • L’accumulation de neige, de mousse ou de feuilles,
  • Des joints de fenêtre de toit ou de cheminées défectueux.

Les inspections à entreprendre

  1. Si la fuite est importante sur le plafond ou les murs, fermez les disjoncteurs pour assurer votre sécurité,
  2. Montez sur le toit pour inspecter la couverture : des fissures sur la membrane, des anomalies type plis ou ondulations (dans ce cas, il faudra la changer), le clouage (les clous ne doivent pas être relevés), des joints éventuellement fendus, des fentes dans le revêtement, des bardeaux d’asphalte incomplets,
  3. Nettoyez les gouttières, observez les soffites, les tuyaux d’évacuation et les évents de plomberie. En cas de doute, contactez un ferblantier à Montréal. Son expertise localisera rapidement le problème.
  4. Vérifiez la présence de moisissure dans l’entre toit, sur les solives ou la laine d’isolation. Il y a peut-être un problème de ventilation dû à une sortie d’air mal connectée. Si vous trouvez de l’eau dans les combles, épongez et placez un récipient sous la fuite.

Votre fuite est peut-être prise en charge par votre contrat d’habitation. Vérifiez vos garanties et appelez votre assureur. À défaut, contactez un couvreur pour faire réparer rapidement le problème.

Les gestes de prévention

Pour vous prémunir de toute réparation coûteuse, inspectez votre toit deux fois par an, à l’automne, avant les chutes de neige, et au printemps pour constater d’éventuels dégâts au sortir de l’hiver. À cette occasion, nettoyez vos gouttières pour favoriser un écoulement correct des eaux pluviales. Si votre toit est plat, vérifiez également le drain. Soyez toujours à l’affût des traces d’humidité sur les murs et le plafond.

L’humidité dans une maison contribue à l’insalubrité de l’air. Des problèmes respiratoires peuvent en résulter. Un toit bien entretenu et une bonne ventilation sont garants de votre santé.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.