Publicité
2 mai 2019 - 15:00

Un voyage-bénéfice sur le chemin de Compostelle en Espagne

Défi HUMA Leucan 2019 : plus de 125 000 $ pour Leucan

Les participants du Défi HUMA Leucan sont revenus au Québec suite à un voyage-bénéfice d'aventure de 13 jours sur le chemin de Compostelle en Espagne. Cette 6e édition du Défi HUMA Leucan a permis d’amasser plus de 125 000 $ pour soutenir les enfants atteints de cancer et leur famille.

Les deux groupes d’aventuriers philanthropes ont partagé une expérience de dépassement unique en s’imprégnant de paysages galiciens et de vestiges celtes tout le long du chemin qui mène à la ville mystique de Santiago de Compostela. Pour certains, ce voyage fut un défi personnel, pour d’autres, ce fut un geste posé pour un enfant en particulier, ce qui a rendu ce voyage très significatif. Les deux groupes étaient formés d’adeptes de plein air et de voyages, de parents d’enfants en traitement ou en rémission, de parents endeuillés, de personnel de Leucan et d’alliés de la cause.

De la région de Laurentides-Lanaudière, Julie Bisson, participante du Défi HUMA Leucan raconte un de ses moments riches en émotions : « Mon moment fort a été la deuxième journée de marche. Notre premier 30 km. Je redoutais énormément cette journée, car c'était la plus grosse montée. Et bien je l'ai réussi, j’ai suivi le groupe. Rendus à destination, nous sommes allés faire un petit tour dans la fameuse chapelle. J'ai tellement pleuré. Pleuré de joie, de peine... C'était difficile à expliquer. Que d'émotions cette soirée-là. Heureusement, j’étais avec des gens extraordinaires. »

Grâce à ce voyage-bénéfice d’aventure, les participants du Défi ont soutenu Leucan, tout en dépassant leurs propres limites. Leucan tient à souligner l’implication d’Expéditions Monde, partenaire et organisateur de l’aventure. Pour plus d’information sur le Défi, la population est invitée à consulter le site web de Leucan.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.