Publicité
12 mai 2019 - 12:00

3 mai 2019

Saint-Colomban lance son plan d’action sur la sécurité de la collectivité

Saint-Colomban a lancé le 3 mai,  son plan d’action sur la sécurité de la collectivité devant de nombreux partenaires et acteurs du milieu ainsi que plusieurs membres du personnel municipal qui seront appelés à mettre l’épaule à la roue pour renforcer le sentiment de sécurité des Colombanois.

« Notre objectif est simple : faire de la Ville de Saint-Colomban un milieu de vie sûr où la population continuera d’être en sûreté et éprouvera un réel sentiment de sécurité à la maison comme ailleurs sur notre territoire. Nous avons rassemblé autour d’une même table différents départements municipaux, nos partenaires de la police de Mirabel et des élus afin de travailler sur les enjeux qui touchent plusieurs services. Attaquer une problématique de front, c’est sensibiliser tous les secteurs d’intervention à réfléchir aux solutions envisageables pour régler une menace », a déclaré le maire Xavier-Antoine Lalande

Le comité, appuyé par l’expert en sécurité de la collectivité Claude Vézina, a notamment appuyé sa réflexion sur les résultats d’un sondage interactif géoréférencé par lequel les citoyens étaient invités à signaler des lieux sur le territoire de la municipalité qui posaient un enjeu en matière de sécurité et à faire part de leurs suggestions afin d’y remédier.

5 grandes orientations et 25 actions prioritaires

Le plan d’action identifie cinq grandes orientations qui touchent la violence conjugale, l’insertion des jeunes et la prévention de l’intimidation, l’amélioration de la sécurité routière et la promotion des transports actifs, le développement du sentiment d’appartenance, et finalement, le renforcement de la résilience de la communauté.

25 actions prioritaires sont ciblées pour être réalisées au cours des deux prochaines années. Parmi celles-ci, notons que la Ville souhaite offrir une formation en premiers soins et RCR à 100 citoyens, se doter de quatre défibrillateurs supplémentaires, réaménager les abords de l’école à l’Orée-des-Bois, élaborer un plan de transports actifs et collaborer avec la Maison d’Ariane et Accroc pour soutenir leur mission en violence conjugale, notamment en payant les coûts de transport des femmes victimes de violence vers les ressources en hébergement.

Le plan d’action, disponible dans les bureaux municipaux, peut également être consulté à st-colomban.qc.ca/securite.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.