Publicité
11 septembre 2019 - 16:00

Les circuits vie active à Lorraine, une bonne raison d’intégrer la marche au quotidien

Par Salle des nouvelles

La bonne humeur était au rendez-vous, le samedi 7 septembre dernier, lors de l’inauguration des parcours urbains, alors que plusieurs citoyens se sont rassemblés pour découvrir et marcher les deux circuits vie active de 5 km qui sillonnent les secteurs nord et sud de Lorraine. Cette initiative s’inscrit dans la continuité du parcours interprétatif de la forêt du Grand Coteau, une boucle de 2,2 km inaugurée en 2017. 

Ces circuits, dont l’objectif est de promouvoir la marche comme activité quotidienne, sont représentés sur le territoire par des flèches vertes dans le secteur nord et bleues dans le secteur sud. Les circuits vie active peuvent être parcourus dans un sens comme dans l’autre. Il suffit de débuter votre marche, dès que vous croisez une affiche du parcours urbain. 

Les cartes des circuits sont disponibles à différents points sur le territoire ; soit à l’entrée de la forêt du grand Coteau pour le Parcours interprétatif ainsi qu’au parc Lorraine et dans le stationnement de l’école du Ruisselet pour les deux Parcours urbains. Les versions numériques des parcours se retrouvent sur le site Internet www.ville.lorraine.qc.ca et sur l’application ONDAGO. Cette dernière vous permettra de télécharger gratuitement les cartes, de suivre votre progression, et même de repérer les points service (toilettes et fontaines).

Comme le souligne le maire de Lorraine, Jean Comtois, « La consigne est simple, sortez, bougez et suivez les flèches, vous découvrirez les sentiers, parcs et lieux moins connus de notre belle ville boisée. À la marche, à la course, avec les enfants en poussette ou avec le chien en laisse, toutes les raisons sont bonnes pour intégrer la marche dans notre horaire quotidien. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.