Publicité
30 septembre 2019 - 09:00 | Mis à jour : 11:54

Environnement

Un gala pour renforcer les démarches des acteurs de l'eau

Par Salle des nouvelles

Le Gala Flamb’EAU 2019 aura lieu le jeudi 3 octobre prochain, dès 17 h 30, à la Bullerie de Saint-Joseph-du-Lac, un vignoble de la région. Cette occasion permettra au Conseil des bassins versants des Milles-Îles (Cobamil) de souligner les efforts constants des acteurs sur son territoire pour réaliser les actions de son Plan directeur de l’eau (PDE).

Les acteurs qui se démarquent le plus par leurs actions dans chacun des quatre axes du PDE gagnent le titre de Porteur de Flamb’EAU et s’engagent à inciter leurs pairs à agir. Le titre de Gardien de l’eau est réservé à l’individu ou l’organisme dont l’ensemble de l’œuvre en lien avec le PDE est exceptionnel.

Un thème central du plan directeur de l'eau: la dégradation des milieux humides

Lors de la conférence de presse qui a eu lieu mi-septembre, les Gardiens de l’eau 2017 et co-présidents d’honneur, MM. Guillaume Tremblay, maire de Mascouche, et Jean Lauzon, directeur chez Éco-Nature, ont réitéré leur engagement pour la cause de l’eau et réaffirmé leur intérêt d’en faire encore et toujours plus pour celle-ci.

Une  ambiance « bayou » est prévue pour cette édition 2019, afin de faire écho à l’un des axes des plus importants du PDE: la perte et dégradation des milieux humides et riverains. Le gala sera présenté par la jeune humoriste et imitatrice Rébecca Bucci.

L’organisme a donc voulu apporter une attention particulière à l’importance des milieux humides dans les écosystèmes, tout en rappelant que les conséquences de cette dégradation se sont manifestées dans plusieurs municipalités de son territoire au printemps dernier. La présidente du Cobamil Denise Cloutier, avait  souligné la présence des partenaires soit la Société de  développement et d'animation de Mascouche (Sodam), qui assure tout le volet audiovisuel et technique de la soirée; Signaterre Environnement et le cabinet d’avocats DHC.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.