Publicité
28 septembre 2019 - 14:00

Environnement

Collège Lionel-Groulx : personnel et étudiants, mobilisés ensemble pour la planète

Par Salle des nouvelles

Le Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse s'est mobilisé hier pour la planète en cette journée de manifestation mondiale pour le climat. Regroupant des membres de tous les corps d’emploi et de nombreux étudiants, la communauté du Collège s’est réunie le matin pour appuyer le mouvement.

Le 27 septembre était une journée environnementale pour le Collège qui a choisi d’encourager tous les membres de sa communauté à se rassembler autour de cet enjeu majeur avec solidarité. Une façon de démontrer aux différents paliers de gouvernement l’importance de passer aux actes pour amoindrir les effets incontestés des changements climatiques.

Biologiste de formation, le directeur général du Collège, Michel Louis Beauchamp, estime que les enjeux auxquels notre collectivité fait face demandent un exercice de pertinence et, en ce sens, il était conséquent de permettre à tous de participer massivement aux activités.

« Il nous importait de pouvoir prendre part au mouvement collectivement. Comme institution d’enseignement supérieur, cette journée est aussi un exemple concret de notre désir de former et de supporter les citoyens de demain », a-t-il affirmé.

Étienne Gendron, enseignant en histoire et membre de l’exécutif du Syndicat des enseignantes et enseignants du Collège Lionel-Groulx (SEECLG), a abondé dans le même sens : « Notre travail d’éducation dépasse les murs de notre institution. Il doit s’inscrire dans l’action et inciter la collectivité à s’impliquer dans la lutte contre les changements climatiques. »

L'engagement des syndicats dans cette journée mondiale

La journée a commencé avec de la musique, de courtes allocutions et une conférence animée. Les membres de la communauté Lionel-Groulx ont participé à des discussions conviviales, à la création d’affiches pour la manifestation prévue hier après-midi à Montréal et, surtout, ont répondu présents pour témoigner de l’importance accordée à la cause.

La décision du Collège repose non seulement sur l’urgence d’agir, mais aussi sur l'engagement des syndicats représentant les trois corps d’emploi. En août dernier, le SEECLG a offert son soutien au mouvement mondial de grève sociale pour le climat. D’un commun accord, les Syndicat du personnel du soutien (SPSCLG) et Syndicat du personnel professionnel (SPPCLG) se sont impliqués activement dans l'organisation de cette journée. La présidente du Conseil central des syndicats nationaux des Laurentides de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Chantal Maillé, était, par ailleurs, présente au rassemblement d'hier matin.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.