Publicité
30 octobre 2019 - 12:00

La campagne d’Halloween de Leucan pour lutter contre le cancer

Par Salle des nouvelles

Leucan, l’Association pour les enfants atteints de cancer, rappelle à la population qui souhaite participer de préparer sa monnaie et de la remettre aux enfants qui porteront la tirelire rouge de Leucan le soir du 31 octobre prochain.

Pour Leucan, cette campagne permet entre autres de financer le service d’animation en salle de jeux en milieu hospitalier. Chaque jour au Québec, plus de 160 enfants atteints de cancer doivent s’absenter de l’école pour recevoir leurs traitements à l’hôpital.

"Créer des liens avec d'autres familles vivant une situation similaire"

« Ce que veulent les enfants, c’est de rester à l’école avec leurs amis. Mais pour toute famille dont un enfant est atteint de cancer, l’hôpital est un passage obligé. Les activités proposées par les éducatrices en salles de jeux permettent aux enfants d’oublier les traitements, en plus de permettre à toute la famille de créer des liens avec d’autres familles vivant une situation similaire. », affirme
Carol Beaudry, directrice provinciale, services aux familles, recherche et partenariats à Leucan.

Les fonds recueillis permettent à des familles de la région, comme celle de Zachary, 11 ans, porte-parole régional de la campagne des tirelires d’Halloween 2019, d’obtenir les services de Leucan. Ce garçon courageux combat une leucémie aiguë lymphoblastique.

Depuis 21 ans, des milliers d’enfants ont porté fièrement leur tirelire rouge de Leucan le soir de l’Halloween afin d’amasser des fonds pour Leucan. Cette campagne est l'opportunité pour les jeunes de s’initier à la philanthropie et de devenir des adultes sensibilisés et engagés dans leur communauté. L’an dernier, près de 70 écoles de la région ont pris part à cette activité de financement et près de 45 000$ ont été amassés.

Il est toujours possible d’inscrire un établissement scolaire à la campagne d’Halloween de Leucan ou de faire un don en ligne en visitant le site dédié.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.