Publicité

2 juin 2020 - 13:00

Des besoins croissants en temps de pandémie

Moisson Laurentides déménage ses installations rue Legault à Blainville

Par Salle des nouvelles

Le 29 mai dernier, Moisson Laurentides a pris possession du nouveau centre de distribution situé au 341, rue Legault à Blainville, résultat d’une campagne de financement de 4 M$ qui a atteint à ce jour 3,4 M$.

Moisson Laurentides, la seule banque alimentaire de la région des Laurentides et de la MRC Les Moulins étudie depuis plusieurs années la possibilité de relocaliser ses installations dans un espace plus vaste et mieux adapté à la réalité de l’industrie agroalimentaire.

Le manque d’espace était  devenu un enjeu important dans les activités quotidiennes de l’organisme, tant pour l’accueil des bénévoles que pour l’entreposage, la réfrigération et la congélation des denrées. La superficie du nouveau centre de distribution situé sur la rue Legault à Blainville atteint plus de 20 954 pieds carrés, soit le double de la superficie du précédent établissement.

Des besoins croissants en temps de pandémie

En cette période de pandémie, les besoins sont de plus en plus grands et le déménagement permettra à l’organisme d’entreposer davantage de denrées et de développer de nouveau projet de transformation d’aliments.

« Nous sommes très fières d’avoir accompli cet exploit, souligne Annie Bélanger, directrice générale de Moisson Laurentides. Le déménagement des installations en temps de crise sanitaire n’a pas été de tout repos, mais nous sommes conscients que cette transition était plus que nécessaire. Pour les bénévoles, les participants au programme et toute l’équipe en place, cela représente un environnement de travail plus sécuritaire ainsi que l’espace adéquat pour respecter la distanciation physique. Pour les organismes, c’est une plus grande variété et davantage de nourriture à distribuer aux personnes vulnérables ».

La campagne de financement bat son plein puisque l’objectif de 4 M$ n’a pas encore été atteint.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.