Publicité

18 juin 2020 - 12:01

Les réserves d’eau potable relevés aux plus bas niveaux jamais observés

Mirabel soumise à une interdiction d'arrosage temporaire

Par Salle des nouvelles

Le service de l’environnement de la Ville de Mirabel vient d’émettre une interdiction d’arrosage mécanique et automatique pour l’ensemble de son territoire, jusqu’à nouvel ordre.  Seul l’arrosage manuel est autorisé, soit à l’aide d’un pistolet à arrêt automatique.

Les autorités municipales ont pris cette décision en raison d’un arrosage excessif relevé sur l’ensemble du territoire qui a réduit de façon significative les réserves d’eau potable à de très bas niveaux jamais observés aux usines d’eau potable.  

Il est possible de constater que les rivières de même que les nappes phréatiques sont au niveau d’étiage (niveau le plus bas d’une rivière) comparable au mois d’août et de septembre.

Chaleurs extrêmes

De plus, l’arrivée d’une nouvelle canicule, qui pourrait se prolonger sur plusieurs jours, force la Ville de Mirabel à émettre cette interdiction, afin de préserver l’eau potable pour les besoins essentiels.

Une très grande consommation d’eau augmente la vitesse dans les conduites d’eau potable et fait décoller les dépôts, ce qui a le même effet qu’une opération de rinçage en occasionnant de l’eau brune.

Il est à noter qu’aucun nouveau permis d’arrosage ne sera émis jusqu’à nouvel ordre, alors que les permis déjà émis seront honorés. Une surveillance accrue du territoire sera effectuée pour assurer le respect de la réglementation. Ainsi, tout contrevenant recevra un constat, car la période de sensibilisation et d’avertissement est terminée.

La Ville de Mirabel conservera ses jeux d’eau ouverts pour faire face à la canicule et offrir à sa population la plus vulnérable un endroit pour se rafraîchir.

Le service de l’environnement rappelle que la collaboration des citoyens est essentielle pour préserver les réserves d’eau potable. Il est possible de consulter des conseils d’économie d’eau potable.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.