Publicité

26 juin 2020 - 10:00

Le rassemblement devait avoir lieu à Terrebonne le 17 octobre

La Marche Mondiale des femmes de cet automne est annulée

Par Salle des nouvelles

C’est dans la foulée de l’annulation de plusieurs évènements due à la pandémie sanitaire que la Table de concertation des groupes de femmes de Lanaudière (TCGFL) annonce l’annulation du rassemblement national de la Marche mondiale des femmes qui devait avoir lieu le 17 octobre à Terrebonne.

Il est à rappeler que la TCGFL était l’hôte pour recevoir les 17 régions du Québec dans le cadre de l’événement de clôture des actions de la Marche mondiale des femmes 2020.

Sous le thème "Résistons pour vivre, marchons pour transformer", la TCGFL avait amorcé son organisation depuis le mois de novembre dernier.

Un éventuel report du rassemblement dans Lanaudière

« C’est avec un immense sentiment de tristesse que nous avons dû nous rendre à l’évidence que cette décision s’imposait » a fait savoir la coordonnatrice Francine Rivest. « Beaucoup d’obstacles se dressaient devant nous et avec si peu de certitudes devant l’évolution de la COVID-19, il était préférable d’annuler le rassemblement » poursuit-elle.

Cette décision a été prise par la Coordination québécoise de la marche mondiale des femmes, suite à une consultation auprès de leurs groupes membres provenant des 17 régions du Québec. La décision finale a été adoptée le 9 juin dernier. Dans la prochaine année, les actions prévues de sensibilisation, d’éducation populaire et politique seront maintenues. Pour ce qui est d’un potentiel report du rassemblement dans Lanaudière, la décision sera connue à l’automne prochain.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.