Publicité

4 juillet 2020 - 06:00

En raison de la forte fréquentation de la descente à bateau du parc Charbonneau

La mise à l'eau des bateaux à moteur réservée aux Rosemérois

Par Salle des nouvelles

En raison du fort achalandage de la descente à bateau du parc Charbonneau, le conseil municipal a décidé de restreindre la mise à l’eau des bateaux à moteur à l’usage exclusif des citoyens de Rosemère.

« Déjà en 2018, notre conseil avait réservé la mise à l’eau des bateaux à moteur au parc Charbonneau pour les citoyens de Rosemère uniquement les fins de semaines et les jours fériés. Depuis, force est de constater que notre descente à bateaux ne cesse de gagner en popularité en semaine. Puisque cette installation n'est pas aménagée pour recevoir un si grand volume d’embarcations motorisées, nous avons pris la décision, dans un premier temps, d’un point de vue environnemental de prévenir davantage l’érosion de la rive et de protéger la biodiversité fragile du littoral. Dans un deuxième temps, d’un point de vue communautaire, nous souhaitions permettre à nos citoyens d’avoir un accès prioritaire à l’eau pour leur embarcation motorisée », a déclaré le maire de Rosemère, Eric Westram.

Malgré cette restriction, il est toujours possible pour les visiteurs de mettre à l’eau leur embarcation à propulsion humaine sans frais à la descente à bateau du parc Charbonneau.

En terminant, la Ville de Rosemère souhaite rappeler les conseils de sécurité nautique sur la Rivière-des-Mille-îles :

  • Partagez les voies d'eau entre les embarcations à moteur et les embarcations à propulsion humaine;
  • Soyez vigilant à la circulation en place sur la rivière et ses berges;
  • Respectez les règles de sécurité sur l'eau et naviguez à une vitesse raisonnable;
  • Portez en tout temps un vêtement de flottaison individuelle (VFI).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.