Publicité

27 août 2020 - 09:45

Excès de vitesse et refus d'identification

À Prévost, deux personnes arrêtées sur la route

Par Salle des nouvelles

La nuit dernière, les policiers de la Sûreté du Québec, du poste de la MRC des Pays-d’en-Haut, ont intercepté un véhicule pour un grand excès de vitesse sur l’autoroute 15, au kilomètre 53, à Prévost. La suspecte circulait à 175 km/h dans une zone de 100 km/h avec un passager ainsi qu’un enfant en bas âge dans le véhicule.

La femme de 33 ans, de Sainte-Anne-des-Lacs, a été arrêtée puis libérée sur citation à comparaitre. Elle doit revenir devant la Justice à une date ultérieure, au Palais de justice de Saint-Jérôme. Elle pourrait faire face à des d’accusations de refus de fournir un échantillon d’haleine.

Son permis de conduire a été suspendu pour une période de 90 jours. Le véhicule a été saisi pour la même durée, et elle a reçu un constat d’infraction de 1458$ et l’ajout de 14 points à son dossier de conduite pour son excès de vitesse.

Liberté illégale du passager

Le passager, un homme de 33 ans, a également été arrêté après plusieurs démarches pour l’identifier, car il refusait de s’identifier. Le suspect était recherché en vertu d’un mandat d’arrestation pour liberté illégale. Ce dernier pourrait également faire face à de nouvelle accusation de liberté illégale. Le suspect a été reconduit dans un centre de détention pour un éventuel transfert vers le pénitencier afin de terminer sa peine.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.