Publicité

29 septembre 2020 - 06:00

Préparation enclenchée

Le nouveau CHSLD de Sainte-Adèle va accueillir ses premiers résidents

Par Salle des nouvelles

L’un des grands projets du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides s’est concrétisé aujourd’hui avec l’ouverture du nouveau CHSLD de Sainte-Adèle, situé au 249, boulevard de Sainte-Adèle.

Pour cette première phase, 32 nouveaux résidents emménageront d’ici les deux prochaines semaines. Deux autres phases, prévues pour décembre 2020 et février 2021, permettront l’arrivée de 64 autres résidents, et ce, en fonction de l’ampleur pandémique. À terme, l’endroit hébergera donc 96 aînés.

Préparation enclenchée

Afin d’être en mesure d’accueillir les premiers résidents et de se familiariser avec le nouveau milieu de vie, les équipes de travail sont arrivées en poste le 14 septembre dernier. Cette étape préparatoire a aussi permis de les former aux nouvelles approches auprès des personnes âgées et de développer leur cohésion d'équipe.

Le nouveau milieu de vie compte trois étages. Chaque étage compte trois regroupements de clientèle en micromilieu, constitués de huit à douze résidents. Au rez-de-chaussée, on retrouve un micromilieu protégé (unité prothétique) de douze lits avec un jardin extérieur sécurisé destiné à la clientèle ayant des pertes cognitives.

« Cette réalisation est le fruit d’une collaboration interdirection qui permet d’offrir à nos aînés un milieu de vie à la hauteur de ce qu’ils méritent. En effet, ce bâtiment représente un modèle de conception de grande qualité. Spacieux, lumineux et chaleureux, il correspond en tout point de vue aux plus hauts standards en la matière », a déclaré la présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.