Publicité

18 octobre 2020 - 06:00

Le CISSS des Laurentides identifie de nouvelles zones pour accueillir des personnes ayant la COVID-19 en cas de besoin

Par Salle des nouvelles

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides travaille présentement à identifier certaines zones sécurisées à l’Hôpital Laurentien de Sainte-Agathe-des-Monts et à l’Hôpital de Saint-Eustache afin d’être prêt, au besoin, à y recevoir des usagers positifs à la COVID-19.

Pour sa part, l’Hôpital régional de Saint-Jérôme maintient la disponibilité de ses lits pour l’admission des personnes positives à la COVID-19 et demeure le milieu désigné pour les cas nécessitant des soins intensifs.

Si le contexte le nécessite, les personnes devant être hospitalisées pourraient éventuellement ne plus être automatiquement transférées vers l’Hôpital régional de Saint-Jérôme. Les nouveaux espaces dédiés aux soins d’usagers ayant la COVID-19 auront la sécurité et les équipements de protection nécessaires pour le personnel et les usagers.

Pour la présidente-directrice générale du CISSS des Laurentides, Rosemonde Landry, cette nouvelle façon de faire offrira plusieurs avantages: « L’ajout de zones d’hospitalisation pour les personnes infectées à la COVID-19 nous permettra de transférer les patients vers différents hôpitaux, ce qui facilitera la dispensation de nos soins et services. Cela aura sans aucun doute des effets bénéfiques pour les usagers, mais aussi auprès de notre personnel qui pourra s’épauler encore plus dans le contexte actuel », a-t-elle expliqué.

Des équipes sont déjà à pied d’œuvre afin de préparer les nouvelles zones chaudes avec la rigueur et la prudence acquises ces derniers mois. Celles-ci seront mises en opération, au besoin seulement, si le nombre d’hospitalisations liées à la COVID-19 augmente dans la région.

« Ce n’est pas ce que nous souhaitons et nous espérons que la population prend toutes les mesures nécessaires pour se protéger contre la COVID-19. Cependant, si les besoins d’hospitalisation augmentent, nous serons prêts à faire face à la situation », a conclu Mme Landry.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.