Publicité

22 février 2021 - 10:22 | Mis à jour : 14:47

Selon leur superficie, les huit sites de vaccination permettront d’administrer de 780 à 4 000 vaccins par jour

Le CISSS des Laurentides dévoile l'emplacement de ses cliniques de vaccination

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides annonce l’emplacement de ses huit sites de vaccination contre la COVID-19 qui seront déployés dans la région afin d’offrir le vaccin à la population des Laurentides.

Les sites de vaccination seront situés aux adresses suivantes :

  • Deux-Montagnes : Aréna Olympia : 611, 20e Avenue;
  • Lachute : Aréna Kevin-Lowe-Pierre-Pagé : 80, avenue Hamford;
  • Blainville : 820, boul. Curé-Labelle;
  • Saint-Jérôme : Quartier 50+ : 425, boul. Jean-Baptiste-Rolland Est;
  • Saint-Sauveur : Versant Saint-Sauveur : 191, chemin du Lac Millette;
  • Sainte-Agathe-des-Monts : Centre sportif Damien Hétu (aréna) : 40, rue Brissette;
  • Rivière-Rouge : Salle communautaire du centre sportif et culturel de la Vallée de la Rouge : 1 550, chemin du Rapide;
  • Mont-Laurier : Espace théâtre : 543, rue du Pont.

Les sites ont été déterminés en fonction de différents critères spécifiques, entre autres, l’accessibilité, la superficie, la disponibilité et le stationnement.

Selon leur superficie, les huit sites de vaccination permettront d’administrer de 780 à 4 000 vaccins par jour. Il sera ainsi possible de vacciner, de façon journalière, près de 15 000 personnes pour la région des Laurentides lorsque le nombre de doses disponibles le permettra. Le processus de vaccination se déroulera sur invitation seulement et se fera sur prise de rendez-vous.

« Notre priorité est d’être prêts et d’assurer d’une accessibilité au vaccin contre la COVID-19 à l’ensemble de la population des Laurentides. Présentement, nous nous assurons donc que toute la logistique est optimale et souhaitons que les sites de vaccination dans les Laurentides soient opérationnels dans les délais souhaités », précise Mme Rosemonde Landry, présidente-directrice générale du CISSS.

L’ouverture de ces sites se fera de façon graduelle entre la semaine du 22 février et celle du 15 mars. 

Rappelons que le processus de vaccination se déroulera sur invitation et se fera sur prise de rendez-vous seulement. Toutes les modalités liées à la prise de rendez-vous ainsi qu’au déroulement de la campagne de vaccination seront communiquées, par le gouvernement, dans les semaines à venir. 

Simulation de clinique de vaccination de masse

Afin de s’exercer, le CISSS des Laurentides a tenu, le 20 janvier dernier, une simulation de clinique de vaccination de masse contre la COVID-19. Plusieurs employés issus de différents secteurs du CISSS ont été interpellés afin de créer la recette parfaite qui permettra le meilleur déroulement de cette importante campagne de vaccination qui s’étendra sur plusieurs mois.

En effet, l’équipe du CISSS des Laurentides a élaboré et testé différents scénarios d’organisation. Ainsi, des enjeux d’espace, de personnel et de temps de vaccination ont été considérés.

Le CISSS prévoit avoir besoin d’une centaine d’employés par site pour vacciner, que ce soit des vaccinateurs-injecteurs, infirmières, agentes administratives, agents de sécurité, etc. Toutes les personnes intéressées sont invitées à déposer leur candidature en ligne sur le site santelaurentides.gouv.qc.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.