Publicité

7 avril 2021 - 06:00

La pandémie et l'insécurité alimentaire 

La 22e Classique de golf annuelle de Moisson Laurentides

Par Catherine Deveault

Le 25 mai prochain se tiendra la 22e Classique de golf annuelle de Moisson Laurentides. Cet événement, sous la présidence d’honneur de monsieur Pierre A. Richer, aura lieu au club de golf Le Blainvillier; un tournoi d’envergure sur un terrain prestigieux. 

D'après les organisateurs, c'est une opportunité de partager une journée en compagnie de collègues et amis, au profit de Moisson Laurentides, en aidant à contrer la faim dans notre région. 

« Cette année, Moisson Laurentides m’accueille à titre de président d’honneur pour cet évènement et j’en suis très reconnaissant. C’est avec grande humilité que j’ai accepté l’invitation, car c’est pour moi la manière ultime de redonner envers ceux qui m’ont aidé. Malheureusement, l’insécurité alimentaire est  actuellement encore le lot de bien des familles, ou de personnes isolées » souligne Pierre A. Richer, Entreprises Pierre A. Richer inc

Insécurité alimentaire 

En effet, cet évènement se veut une opportunité d’apporter son appui à la mission de Moisson Laurentides. Avec la pandémie, Il s’agit d’une période particulièrement difficile pour de nombreuses personnes depuis cette dernière année remplie d’incertitudes. Moisson Laurentides, en partenariat avec les organismes communautaires, vient en aide à plus de  20 000 personnes, dont près de 8000 enfants, qui vivent dans des conditions socioéconomiques difficiles. 

Moisson Laurentides invite la population à participer en grand nombre. Le formulaire d’inscription est accessible en ligne au  https://www.moissonlaurentides.org/evenements/la-classique-de-golf.php.  Toutes les mesures d'hygiène et de distanciation édictées par la Santé publique seront respectées de façon à protéger tous les participants et nos bénévoles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.