Publicité

21 mai 2021 - 06:00

Projet structurant pour la région

Un nouvel aréna au Collège Lionel-Groulx

Par Catherine Deveault

Le Collège Lionel-Groulx se dit fort heureux de la construction d’un nouvel aréna sur ses terrains. Les gouvernements du Québec et du Canada ont annoncé, le 18 mai dernier, une aide financière totale de 12,7 millions de dollars pour ce projet porté par la Ville de Sainte-Thérèse, ce qui permettra de ramener le hockey collégial sur son site d’enseignement.

Comme partenaire de la Ville de Sainte-Thérèse, le Collège Lionel-Groulx cède une partie de ses terrains pour la construction, par un bail de longue durée, ce qui permettra notamment de faciliter l’accès de l’équipe de hockey collégial des Nordiques, ainsi que certaines activités pédagogiques et de saines habitudes de vie.

« Notre milieu est ouvert et la collaboration est au cœur de nos valeurs. Jouer un rôle de facilitateur dans ce projet porteur pour toutes les générations nous importe beaucoup, affirme Michel Louis Beauchamp, directeur général du Collège Lionel-Groulx. Permettre à nouveau aux petits et grands de chausser leurs patins et ainsi leur permettre d’assouvir leur passion contribue au développement du plein potentiel de chacune et chacun et, par la bande, de nos futures étudiantes et étudiants. »

Depuis la démolition de l’aréna précédente en raison de sa vétusté, en 2018, les différents partenaires ont collaboré patiemment pour arriver à l’annonce de cet aboutissement positif. Le nouveau bâtiment comprendra entre autres une patinoire intérieure réfrigérée et une salle polyvalente.

Cette aide financière provenant des deux paliers de gouvernement s’inscrit dans une série d’investissements visant à soutenir près de 200 projets d’infrastructures récréatives et sportives à travers le Québec afin de mettre en place les conditions gagnantes pour la pratique d’activités physiques.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.