Publicité

15 août 2021 - 15:00

Grâce à la mise en service d’un lève-personne 

La piscine du parc Richelieu rendue accessible aux personnes à mobilité réduite

Par Catherine Deveault

La Ville de Sainte-Thérèse est fière d’annoncer la mise en  service d’un lève-personne à la piscine du parc Richelieu, rendant cette infrastructure  aquatique accessible aux personnes à mobilité réduite. 

Achetée du fournisseur Aquam au coût de 11 726,61$ taxes incluses, cette chaise mobile permet aux usagers d’entrer et de sortir de l’eau de manière sécuritaire. « Il est très  important que l’ensemble des Thérésiennes et des Thérésiens puissent participer pleinement à la vie citoyenne. L’installation d’un lève-personne à la piscine est un geste concret à l’égard d’un vivre ensemble inclusif et accessible », a déclaré la mairesse de Sainte-Thérèse,  madame Sylvie Surprenant. 

« Nous tenons à remercier les membres du Comité d’intégration des personnes handicapées, auquel ont participé des fonctionnaires délégués et une membre citoyenne. Grâce à leur collaboration, différents besoins en matière d’accessibilité au sein de la Ville ont été identifiés et des actions concrètes ont été proposées pour y pallier », a souligné le conseiller  municipal du district Lonergan et membre délégué du Comité d’intégration des personnes  handicapées, monsieur Luc Vézina. 

Pas de réservation 

Le lève-personne est accessible en tout temps lors des bains libres, il n’est donc pas nécessaire d’en faire la réservation. Grâce à ses équipements amovibles, il est possible de le déplacer pour entrer à l’eau à n’importe quel endroit autour de la piscine. Pour l’utiliser,  l’usager doit être en mesure de se transférer sur la chaise de façon autonome ou avec l’aide d’un accompagnateur. 

L’ajout de cet équipement découle du Plan d’action à l’égard des personnes handicapées  pour les années 2021-2023 de la Ville de Sainte-Thérèse. La piscine du parc Richelieu est ouverte aux résidents tous les jours jusqu’au 22 août.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.