Publicité

16 décembre 2021 - 12:00

Postes Nord et Sud

Remise de cadeaux des policiers de la SQ des Laurentides

Par Salle des nouvelles

Les policiers des postes sud et nord de la Sûreté du Québec de la MRC des Laurentides ont unis leurs forces à celle du Centre de pédiatrie sociale « Cœur des Laurentides » pour s’assurer que les enfants vivant dans un contexte de vulnérabilité reçoivent un cadeau pour Noël.

Au total 363 enfants ont pu recevoir un cadeau de Noël grâce à la généreuse contribution de donateurs s’étant inscrites sur une plate-forme en ligne. Le samedi 11 décembre, le centre cœur des Laurentides accueillait les familles et les cadeaux ainsi qu’un panier de nourriture pour Noël leurs étaient remis.

Représentants la Sûreté du Québec, les policiers Alexandre Perreault, Geoffroi Vadnais, Karine Bellerive, Kaven Roy, Simon-Pierre Coulombe et Eric Cadotte étaient présents pour mettre la main à la pâte et aider les familles à transporter leurs denrées. Certaines familles n’ayant pu se présenter en personne se sont vus livrer des cadeaux par des policiers en voiture de police dans la semaine qui a suivie.

Parmi les 363 enfants, 104 enfants ont été référées par la Sûreté du Québec et ses précieux partenaires du milieu scolaire et communautaire, une première pour la région. Notons également l’implication de L’APPQ, qui a remis un chèque de 400$ pour l’achat de denrées pour les familles du coin.

PHOTO 1 — Les membres des postes Sud et Nord de la MRC des Laurentides accompagnés de leurs enfants qui sont venus prêter main-forte au Père-Noël pour la livraison aux familles.

PHOTO 2 — Sergent Alexandre Perreault, responsable du poste MRC Laurentides Sud, Sergent Éric Cadotte, CPLC Laurentides Nord et Agent Kaven Roy, PIMS Laurentides Nord.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de la Rive-Nord se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de la Rive-Nord collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.